Iran: trois hommes pendus en public pour l'assassinat d'un procureur

27/04/14 à 00:07 - Mise à jour à 00:07

Source: Le Vif

(Belga) Trois Iraniens, condamnés à mort pour l'assassinat d'un procureur en novembre dernier dans une province frontalière de l'Afghanistan, ont été pendus en public samedi matin, a rapporté l'agence officielle Irna.

Omid Piri, Alireza Dehmarde et Iman Galavi ont été pendus sur le lieu même de l'assassinat de Moussa Nouri, qui était procureur de Zabol, dans la province du Sistan-Balouchistan. Le 6 novembre, des assaillants avaient arrêté la voiture du procureur, qui se rendait au tribunal de la ville, et l'avaient criblée de balles, tuant le magistrat et son chauffeur. A l'époque, le porte-parole des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime, le général Ramezan Sharif, avait affirmé que cet assassinat était "lié à une affaire de drogue", soulignant que les trois hommes n'appartenaient pas aux "groupes hostiles au régime". En revanche, le groupe sunnite extrémiste Jaish-ul Adl (Armée de la justice) avait revendiqué cet assassinat sur son site internet. Le Sistan-Balouchistan, qui compte une importante minorité sunnite dans un pays à majorité chiite, est régulièrement le théâtre d'actions armées sanglantes menées par des groupes sunnites extrémistes mais aussi des trafiquants de drogue. Plus de 170 personnes ont été exécutées depuis le début de l'année en Iran, selon l'ONU. En vertu de la charia (loi islamique) en vigueur en Iran, le meurtre, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue et l'adultère sont passibles de la peine capitale. L'Iran, avec la Chine, l'Irak, l'Arabie Saoudite et les Etats-Unis, procède au plus grand nombre d'exécutions dans le monde. (Belga)

Nos partenaires