Iran - Arrivée d'une délégation de l'AIEA, conduite par le Belge Herman Nackaerts, à Téhéran

16/01/13 à 01:13 - Mise à jour à 01:13

Source: Le Vif

(Belga) Une délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) est arrivée mercredi matin à Téhéran pour tenter de conclure un accord afin de résoudre les questions en suspens sur le programme nucléaire iranien, a rapporté l'agence Isna.

Iran - Arrivée d'une délégation de l'AIEA, conduite par le Belge Herman Nackaerts, à Téhéran

La délégation de huit experts, dirigée par le numéro deux de l'agence, le Belge Herman Nackaerts, a été accueillie par le représentant de l'Iran auprès de l'AIEA Aliasghar Soltanieh. "Tout au long de ce processus (de négociations), le directeur général a toujours dit que nous abordions les discussions dans un esprit constructif", a déclaré M. Nackaerts au cours d'un point de presse à l'aéroport de Vienne avant son départ. "Nous les abordons cette fois aussi dans le même esprit et nous comptons sur l'Iran pour travailler avec nous dans le même esprit", a ajouté M. Nackaerts. L'AIEA veut conclure un accord sur une "approche structurée" avec l'Iran visant à résoudre les questions en suspens afin de s'assurer que le programme nucléaire iranien ne comporte pas de visée militaire. Il s'agit d'obtenir un accès plus large à certains sites, documents ou individus pouvant aider l'agence dans son enquête. L'accord engloberait aussi une visite à la base militaire de Parchin où l'AIEA soupçonne l'Iran d'avoir procédé à des tests d'explosion notamment applicables au nucléaire. Plus globalement, elle soupçonne le pays d'avoir travaillé à la mise au point de l'arme nucléaire avant 2003 et peut-être par la suite, ce que Téhéran nie. (DIETER NAGL)

Nos partenaires