Irak - Les Kurdes irakiens ont voté pour élire un Parlement sur fond de tensions avec Bagdad

21/09/13 à 21:23 - Mise à jour à 21:23

Source: Le Vif

(Belga) Les Kurdes irakiens ont voté samedi pour élire leur Parlement régional sur fond de tensions avec le gouvernement fédéral à Bagdad et de combats en Syrie entre Kurdes et jihadistes.

Ces élections interviennent à un moment où la question de la "nation" kurde revient sur le devant de la scène à la lumière notamment de la perte par le pouvoir de Damas du contrôle sur les régions kurdes du nord de la Syrie. Il s'agit des premières élections au Kurdistan irakien depuis quatre ans, et des diplomates et des observateurs ont estimé que le vote s'était déroulé sans incident notable. Quelque 2,8 millions de personnes étaient appelées à élire une assemblée qui adopte ses propres lois. Les premiers résultats devraient être connus dans les jours prochains. Trois principaux partis se disputaient les 111 sièges du parlement: le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) du président régional Massoud Barzani, l'Union patriotique du Kurdistan (UPK), que dirige Jalal Talabani, également président de l'Irak, et la liste d'opposition Goran. Le PDK, qui gouverne actuellement avec l'UPK, devrait remporter le plus grand nombre de sièges au Parlement, sans pour autant avoir une majorité absolue. L'UPK, dont le chef Jalal Talabani, victime d'une attaque cérébrale, est absent de la scène politique depuis plus de neuf mois, pourrait faire les frais d'une percée de la liste Goran. Parmi les thèmes abordés pendant la campagne électorale figurent notamment la lutte contre la corruption, l'amélioration des services publics, et l'usage qui doit être fait des revenus tirés du pétrole. Ces élections ont également eu lieu sur fond de velléités indépendantistes, les trois provinces du Kurdistan se démarquant de plus en plus du gouvernement fédéral en raison de nombreuses disputes. (Belga)

Nos partenaires