Irak - Le ministre des Finances annonce sa démission

01/03/13 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre irakien des Finances, le sunnite Rafeh al-Issawi, a annoncé sa démission vendredi lors d'une manifestation contre le gouvernement du chiite Nouri al-Maliki.

"Je suis des vôtres (...) et j'annonce aujourd'hui que je présente ma démission du gouvernement", a déclaré M. Issawi qui prenait part à la manifestation à Ramadi à l'ouest de Bagdad. Le cabinet du Premier ministre a réagi en affirmant que la démission de M. Issawi ne serait pas acceptée avant la fin d'une enquête concernant "ses violations financières et administratives", selon la télévision d'Etat. Le bloc laïc Iraqiya, soutenu par les sunnites et dont fait partie M. Issawi, et d'autres membres du fragile gouvernement d'union accusent le Premier ministre de s'accaparer le pouvoir dans le pays plongé dans une grave crise politique depuis plus d'un an. M. Maliki est également visé par un ample mouvement de contestation populaire, depuis l'arrestation fin décembre de gardes du corps de M. Issawi. Des manifestants dans les régions à majorité sunnite réclament depuis lors le départ du chef du gouvernement, ainsi que la libération de prisonniers injustement incarcérés selon eux et l'abrogation de lois antiterroristes dont ils disent faire les frais. La décision de démissionner "a été prise après coordination avec Iraqiya, parce que M. Issawi estime que la procédure intentée à son encontre par le Premier ministre rend impossible le travail avec" ce dernier, a affirmé le député Haidar al-Moullah, un porte-parole du bloc Iraqiya, en référence à l'arrestation des gardes du corps de M. Issawi. Face à la contagion de la contestation, le gouvernement a tenté d'apaiser la situation en affirmant avoir libéré des milliers de prisonniers, et en augmentant le salaire des miliciens sunnites ralliés à la lutte contre Al-Qaïda. (OSA)

Nos partenaires