Irak: le bilan des attentats en marge du scrutin des forces de sécurité monte à 27 morts

28/04/14 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Le Vif

(Belga) Le scrutin anticipé des forces de sécurité irakiennes a été endeuillé lundi par une série d'attentats, dont un nouveau bilan chiffre le nombre de morts à au moins 27. Dix attaques ont eu lieu à travers le pays, dont aucune n'a été revendiquée. La majorité des attentats a visé des bureaux de vote, mais des convois de l'armée ont également été pris pour cible, faisant des dizaines de blessés, selon des sources policières et médicales. L'attaque la plus meurtrière, un attentat suicide contre un bureau de vote dans l'ouest de Bagdad, a tué au moins 7 policiers et blessé 15 personnes. En outre, au moins six journalistes irakiens ont été blessés dans l'attaque du bus qui les transportait vers un bureau de vote de Mossoul.

Irak: le bilan des attentats en marge du scrutin des forces de sécurité monte à 27 morts

Soldats et policiers votent lundi, deux jours plus tôt que les élections générales, pour pouvoir surveiller les législatives. Lors du précédent scrutin en 2010, des attentats avaient fait près de 40 morts et des dizaines de blessés. Depuis, l'Irak s'est enfoncé dans une nouvelle spirale de violences. Près de 600 soldats et policiers ont été tués depuis le début de l'année, et nul ne parvient à contenir les violences, qui ont fait en tout près de 3.000 morts. Craignant une escalade à l'approche du vote, les autorités ont décrété 5 jours fériés (de dimanche à jeudi) pour tenter de sécuriser le scrutin, auquel un peu plus de 20 millions d'électeurs sont inscrits. Mais ces élections anticipées entachées de violences laissent présager un mercredi noir. Plus de 9.000 candidats sont en lice pour 328 sièges de députés, mais le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, candidat à un troisième mandat, est déjà donné favori. (Belga)

Nos partenaires