Irak - L'ONU cherche à établir un corridor humanitaire après l'intervention américaine

08/08/14 à 17:18 - Mise à jour à 17:18

Source: Le Vif

(Belga) Les Nations unies ont annoncé vendredi qu'elles travaillaient à l'ouverture d'un corridor humanitaire dans le nord de l'Irak pour évacuer les civils menacés par les jihadistes.

"Maintenant que les frappes aériennes ont commencé, l'ONU en Irak prépare de toute urgence un corridor humanitaire pour permettre d'évacuer" les civils, a assuré Nickolay Mladenov, le représentant spécial de l'ONU à Bagdad, peu après le début de la première intervention militaire américaine directe en Irak depuis fin 2011. Les jihadistes de l'Etat islamique (EI) se sont emparés dimanche de la ville de Sinjar, située entre Mossoul et la frontière syrienne, infligeant un sérieux revers aux forces kurdes et poussant à la fuite jusqu'à 200.000 civils selon l'ONU. Sinjar, bastion de la minorité yazidie considérée par les jihadistes comme "adoratrice du diable", accueillait aussi des milliers de personnes déplacées depuis le début de l'offensive jihadistes le 9 juin. De nombreux civils ont fui la ville dans la panique et se sont retrouvés piégés dans les montagnes désertiques environnantes, où ils risquent autant de mourir de faim et de soif que de se faire massacrer par les jihadistes, réputés pour leur cruauté. Plus de deux ans et demi après le départ des derniers soldats américains d'Irak, l'armée de l'air américaine avait parachuté dans la nuit des vivres et de l'eau aux civils piégés dans les montagnes. Le président américain Barack Obama avait annoncé jeudi soir avoir autorisé des frappes aériennes ciblées contre les jihadistes pour protéger le personnel américain à Erbil et pour éviter un "génocide" des minorités. (Belga)

Nos partenaires