Irak: l'Arabie annonce des mesures pour préserver sa sécurité

26/06/14 à 16:57 - Mise à jour à 16:57

Source: Le Vif

(Belga) Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a décidé jeudi de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour préserver la sécurité du royaume, voisin de l'Irak, un pays menacé d'implosion à la suite d'une offensive fulgurante d'insurgés.

Irak: l'Arabie annonce des mesures pour préserver sa sécurité

Le cabinet royal précise que le souverain saoudien a ordonné aux autorités de son pays "de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger (...) la sécurité du royaume face aux actions que pourraient entreprendre des organisations terroristes ou autres". Le cabinet n'a pas précisé la nature de ces mesures, décidées lors d'une réunion du Conseil de sécurité nationale du royaume, présidée par le roi Abdallah et consacrée à l'examen "des événements dans la région, notamment en Irak" et à "leurs implications" sur les monarchies du Golfe. La réunion de ce Conseil de sécurité s'est tenue à la veille d'entretiens sur la crise en Irak que doit avoir le secrétaire d'Etat américain John Kerry avec le roi Abdalldah lors d'une visite en Arabie saoudite, une étape qui n'était pas prévue au programme de sa tournée actuelle. La communauté internationale s'alarme de l'offensive lancée le 9 juin en Irak par les insurgés menés par les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et d'un débordement du conflit sur les pays voisins, dont l'Arabie saoudite qui partage avec l'Irak une frontière longue de 814 km et fortement sécurisée. Pour enrayer l'offensive des insurgés, les Etats-Unis oeuvrent avec leurs alliés occidentaux et arabes pour la formation en Irak d'un gouvernement rassemblant toutes les forces politiques et les communautés du pays miné par les divisions. L'Arabie saoudite a ouvertement accusé ces derniers jours le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, un chiite, d'avoir conduit l'Irak au bord du gouffre par sa politique d'exclusion des sunnites, et a réclamé la formation d'un gouvernement d'entente nationale. M. Kerry a lancé un appel dans le même sens lors de sa visite en Irak lundi et mardi. (Belga)

Nos partenaires