Irak: des insurgés liés à Al-Qaïda contrôlent des secteurs de Fallouja et Ramadi

02/01/14 à 11:28 - Mise à jour à 11:28

Source: Le Vif

(Belga) Des hommes armés liés à Al-Qaïda contrôlaient jeudi la moitié de la ville irakienne de Fallouja ainsi que des rues de Ramadi, une région à l'ouest de Bagdad en proie à des heurts depuis lundi, selon un responsable de la sécurité.

"La moitié de Fallouja est entre les mains de l'EIIL (l'Etat islamique en Irak et au Levant, un groupe lié à Al-Qaïda, ndlr) et l'autre partie est sous le contrôle" de membres de tribus armés, a déclaré un responsable du ministère de l'Intérieur. Un témoin a indiqué que les insurgés avaient mis en place des points de contrôle dans le centre et le sud de Fallouja. "A Ramadi, la situation est similaire -- certains secteurs sont contrôlés par l'EIIL et d'autres par" des membres des tribus, a ajouté le responsable du ministère de l'Intérieur. Des heurts entre l'armée et des groupes armés ont débuté lundi dans le secteur de Ramadi à la suite du démantèlement d'un camp de protestataires anti-gouvernementaux. Ils ont rapidement gagné Fallouja. Ces violences ont fait 14 morts. Ramadi est le chef-lieu de la province d'al-Anbar, habitée majoritairement par des sunnites et haut lieu de la contestation contre le gouvernement du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki. La communauté sunnite accuse M. Maliki d'accaparer le pouvoir et de la marginaliser. Elle réclame surtout que les autorités mettent fin à la stigmatisation dont elle s'estime victime, au travers de l'utilisation de l'arsenal législatif anti-terroriste à son encontre. (Belga)

Nos partenaires