Irak: 17 morts dans des attentats, la communauté chiite visée

17/01/13 à 16:14 - Mise à jour à 16:14

Source: Le Vif

(Belga) Au moins 17 personnes ont été tuées et 89 blessées en Irak jeudi dans une nouvelle vague d'attentats visant la communauté chiite, au moment où le Premier ministre Nouri al-Maliki doit faire face à la colère de la minorité sunnite qui s'estime lésée par sa politique.

La veille, 49 personnes avaient péri dans des attaques qui avaient notamment ensanglanté Kirkouk, une ville du nord de l'Irak revendiquée par le gouvernement fédéral et la région autonome du Kurdistan. Jeudi, l'attaque la plus meurtrière s'est produite à Doujaïl, à 60 km au nord de Bagdad. Une voiture piégée a explosé à proximité d'une mosquée chiite, tuant 9 personnes et en blessant 56 autres, selon le maire de la ville. Cinq autres personnes ont péri dans un attentat près d'un stade de football à Hilla, à 100 km au sud de Bagdad. Les attentats de mercredi et jeudi n'ont pas été revendiqués, mais les extrémistes sunnites prennent régulièrement pour cible des responsables politiques, la communauté chiite et les forces de sécurité. Au plan politique, le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki doit faire face depuis fin décembre à un mouvement de contestation de la minorité sunnite, furieuse de la "marginalisation" dont elle se dit victime. La grogne se traduit par des manifestations quotidiennes dans les provinces à majorité sunnite, dans le centre et l'ouest du pays, notamment à Anbar où les contestataires bloquent la route qui relie l'Irak à la Syrie et à la Jordanie. (DGO)

Nos partenaires