iPhone : polémique autour de l'appli "Juif ou pas juif ?"

14/09/11 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Le Vif

"Juif ou pas juif ?", une application iPhone payante, provoque l'ire des antiracistes. Il s'agit d'une "appli" qui liste les personnalités selon qu'elles soient juives, ou non.

iPhone : polémique autour de l'appli "Juif ou pas juif ?"

© Capture d'image de L'Express.fr

Une application du téléphone d'Apple, l'iPhone, a indigné des associations antiracistes en France. En effet, ladite application, baptisée "Juif ou pas juif ?" permet d'avoir une liste de 3.500 personnalités d'origine ou de religion juive.

À la base de cette idée : un ingénieur prénommé Johann Levy. Dans son descriptif sur le site Apple Store, il indique : "Listées pour vous, des milliers de personnalités juives (de par leur mère), à moitié juives (de par leur père), ou converties". Ces personnalités sont originaires d'une cinquantaine de pays et sont regroupées en différentes catégories à partir desquelles l'utilisateur peut faire une recherche.

Levy explique pourquoi il a conçu cette application : "Je l'ai faite dans un but sain. Je suis juif moi-même. Le but, c'était juste d'apporter aux juifs un sentiment de fierté, quand ils voient que tel homme d'affaires ou telle personne célèbre est également juive", a-t-il déclaré au téléphone à l'AFP. Pour se défendre, il précise : "Les données sont déjà disponibles sur internet et je n'ai fait que les compiler" pour développer ce fichier. Levy se dit d'ailleurs "extrêmement surpris par l'ampleur de la polémique".

Selon Maître Eolas, qui a réagi sur Twitter, l'application n'est pas légale. Citant l'article 226-19 du code pénal, l'avocat explique que le risque encouru est de cinq ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende.

En vente depuis le 9 août, son application coûte 79 centimes et se vendait à "une dizaine" d'exemplaires par jour, jusqu'à ce qu'une polémique ne se déclenche sur le réseau social Twitter. En France, différentes associations antiracistes ont vivement réagi : c'est le cas du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), de SOS Racisme et de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).

Actuellement, l'application est toujours en ligne sur l'Apple Store et Apple ne s'est pas encore prononcé sur la question. Auparavant, la firme californienne qui est pourtant très regardante sur le contenu des applications proposées sur l'Apple Store, avait déjà validé une application anti gays qui avait par la suite disparu des rayons.

Levif.be, avec L'Express.fr et Belga

Nos partenaires