Investissements SNCB en Wallonie: les moyens d'action des Régions sont limités

20/11/12 à 15:05 - Mise à jour à 15:05

Source: Le Vif

(Belga) Les moyens d'action des Régions en matière ferroviaire demeurent réduits, a confié mardi le ministre de la Mobilité, Philippe Henry, en réponse à des interpellations au parlement wallon sur les projets de désinvestissement de la SNCB en Wallonie.

Investissements SNCB en Wallonie: les moyens d'action des Régions sont limités

Depuis plusieurs mois, des parlementaires expriment leurs craintes à propos du report de la modernisation de l'axe Bruxelles-Luxembourg. La presse a également fait état la semaine dernière des projets d'économie du groupe SNCB au sud du pays: Infrabel n'investirait plus dans la maintenance de certaines lignes régionales et arrêterait ses investissements dans les gares de triage. "Une réduction des investissements ferroviaires constituerait un recul majeur pour la Wallonie à un moment où la transition vers une mobilité plus durable est inévitable", a souligné M. Henry (Ecolo). La Wallonie a mis au point un plan de desserte ferroviaire ambitieux comportant 35 projets. Le gouvernement wallon a suspendu le paiement des deux annuités de préfinancement qu'il devait encore verser pour le chantier Bruxelles-Luxembourg. Les services de M. Henry ont rencontré régulièrement Infrabel pour s'assurer du respect de la clé de répartition 60-40 entre la Flandre et la Wallonie dans les investissements. "Je mets une pression maximale sur le niveau fédéral. Toutefois, le volant d'actions des Régions est assez limité", a ajouté M. Henry, en rappelant que le rail demeurait une compétence fédérale. Dans les rangs parlementaires, cdH et MR ont dit attendre plus du ministre. "Je suis étonné par la fadeur et la mollesse du gouvernement", a souligné Pierre-Yves Jeholet (MR). Le député de l'opposition a appelé le ministre-président Rudy Demotte à prendre contact avec le ministre fédéral des Entreprises publiques, Paul Magnette. "Nous avons un ministre francophone responsable de la SNCB", a-t-il fait remarquer. (KRISTOF VAN ACCOM)

Nos partenaires