Internet mobile rapide - "Le dossier 4G ne sera pas suspendu durant deux ans"

03/05/13 à 15:07 - Mise à jour à 15:07

Source: Le Vif

(Belga) La prolongation de deux ans du moratoire destiné à permettre aux opérateurs de télécoms d'adapter leur réseau d'antennes 2 et 3G à la norme de 3 volts par mètre n'implique pas la mise entre parenthèse du dossier 4G durant cette période, a affirmé vendredi la ministre bruxelloise de l'Environnement Evelyne Huytebroeck.

Internet mobile rapide - "Le dossier 4G ne sera pas suspendu durant deux ans"

Celle-ci était interpellée au parlement bruxellois par chef du groupe MR Vincent De Wolf qui l'interrogeait sur l'état d'avancement de ce dossier, après l'apparition récente d'une nouvelle pièce: la dénonciation de la norme bruxelloise par la commissaire européenne en charge de la société numérique, Neelie Kroes, fâchée du retard pris à Bruxelles dans la mise en oeuvre de l'internet mobile super-rapide. Dans une lettre, adressée au représentant permanent de la Belgique auprès de l'Union européenne, qui l'a transmise à la ministre bruxelloise de l'Environnement, la commissaire invite la Belgique à régulariser au plus vite la situation, avait indiqué il y a quelques jours le quotidien De Standaart. Soulignant que la commissaire euroépenne ne pouvait prendre de sanction en raison de la conformité du dispositif avec les directives européenne, Mme Huytebroeck a souligné qu'elle n'avait pas de tabou à l'égard d'une modification de l'ordonnance bruxelloise mais qu'elle n'entendait pas pour autant précipiter les choses au risque d'exposer le nouveau dispositif à des recours susceptibles de geler la situation. La prolongation du moratoire sur le 2G et le 3G "n'empêche pas de poursuivre les travaux au parlement -ndlr qui a procédé à des auditions d'experts - sur le 4G. Cela se fait d'ailleurs en bonne entente avec le gouvernement", a-t-elle ajouté. (Belga)

Nos partenaires