Yémen: amnistie accordée au président Saleh

09/01/12 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

Source: Le Vif

Le gouvernement yéménite a approuvé un projet de loi d'amnistie pour le président Ali Abdallah Saleh en échange de son départ de la tête du pays.

Yémen: amnistie accordée au président Saleh

© Reuters

L'opposition accorde l'immunité au président yéménite. Le gouvernement d'entente nationale du Yémen, a approuvé un projet de loi d'amnistie pour le président Ali Abdallah Saleh "concernant tous les actes commis avant sa promulgation". Le projet de loi concerne également ses proches "ayant travaillé avec lui dans tous les secteurs -civil, gouvernemental et militaire-", afin qu'ils bénéficient d'une amnistie empêchant toute poursuite judiciaire.
Cette décision ouvre la voie à son départ, conformément à un accord de transition, pour mettre fin au mouvement de contestation de son régime. Après des mois de tergiversations et de manifestations, le président Saleh, décrié pour la répression de la contestation populaire, avait signé le 23 novembre à Ryad, un accord de transition politique (avant de sembler faire machine arrière...).

Cet accord prévoit son départ du pouvoir au terme d'une présidentielle anticipée, prévue le 21 février, en échange d'une immunité pour lui-même et pour ses proches. En vertu de cet accord, Ali Abdallah Saleh, qui dirige le pays depuis 33 ans, a remis le pouvoir à son vice-président, Abd Rabbo Mansour Hadi, un homme de consensus, qui devra être le seul candidat au prochain scrutin pour un mandat présidentiel de deux ans.
Vendredi, la Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a dénoncé le projet de loi d'amnistie, estimant qu'un tel instrument juridique empêcherait de poursuivre des personnes ayant commis des crimes internationaux.

LeVif.be avec L'express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires