Xavier Dupont de Ligonnès : opération infructeuse dans un monastère

09/01/18 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Afp

Une opération policière a eu lieu mardi dans un monastère du sud-est de la France mais n'a pas permis de trouver Xavier Dupont de Ligonnès, recherché depuis l'assassinat en 2011 de sa femme et de ses quatre enfants.

Xavier Dupont de Ligonnès : opération infructeuse dans un monastère

© Belga

Les policiers sont intervenus pendant plusieurs heures dans le monastère du Désert à Roquebrune-sur-Argens, dont les moines ont fait voeu de solitude et de silence. Des fidèles avaient signalé y avoir vu aux offices, fin 2017, un moine qui ressemblait à Xavier Dupont de Ligonnès, a précisé une source proche de l'enquête à l'AFP.

Mais l'opération s'est achevée sans que les enquêteurs ne réussissent à mettre la main sur le père de famille, âgé de 50 ans à l'époque de sa disparition.

Xavier Dupont de Ligonnès, unique suspect de l'assassinat de son épouse et de ses quatre enfants, est le personnage central de l'une des plus mystérieuses énigmes criminelles de ces dernières décennies en France.

Les corps d'Agnès Dupont de Ligonnès, 48 ans, et de leurs quatre enfants âgés entre 13 et 21 ans avaient été découverts enterrés sous la terrasse de leur maison à Nantes (ouest) en avril 2011. Ils avaient été tués à la 22 long rifle, vraisemblablement deux semaines plus tôt, entre le 3 et le 5 avril, d'au moins deux balles dans la tête.

Plus de six ans après, et malgré près de 900 signalements et des milliers de procès-verbaux, l'énigme reste entière et le suspect, dont on ne sait pas s'il est encore en vie, reste introuvable.

Il avait été aperçu pour la dernière fois le 15 avril 2011, quittant à pied un hôtel bon marché de Roquebrune-sur-Argens, avec sur le dos un étui pouvant contenir une carabine.

La découverte d'ossements en avril 2015 dans le département du Var, non loin du dernier endroit où avait été vu le père de famille, puis, quelques mois plus tard, l'envoi d'un courrier à l'AFP, avaient relancé les spéculations sur son sort.

Les expertises n'ont pas établi que ce courrier ait pu être écrit par Xavier Dupont de Ligonnès, ni permis d'identifier son auteur.

Des signalements ont afflué des quatre coins du monde. Avec son "faciès passe-partout", Xavier Dupont de Ligonnès - sous le coup d'un mandat d'arrêt international - a été vu partout, et parfois dans la même journée en Amérique du sud ou en Australie.

Plusieurs opérations et campagnes de fouilles ont également été menées dans le Var, département où la famille Dupont de Ligonnès avait habité dans les années 1990, notamment après des découvertes de cadavres non identifiés.

Nos partenaires