Washington craignait que le Pakistan "alerte" Ben Laden du raid

03/05/11 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

Source: Le Vif

Les Etats-Unis n'ont pas informé le Pakistan de l'opération contre Oussama Ben Laden car il "aurait pu alerter" le chef d'Al-Qaïda de l'imminence du raid, a déclaré le directeur de la CIA, Leon Panetta, dans un entretien au magazine américain Time.

Washington craignait que le Pakistan "alerte" Ben Laden du raid

U.S. President Barack Obama and Vice President Joe Biden, along with members of the national security team, receive an update on the mission against Osama bin Laden in the Situation Room of the White House © Reuters

"Nous avons décidé qu'une collaboration avec les Pakistanais risquait de mettre en péril la mission : ils auraient pu alerter les cibles", affirme le patron de l'Agence de renseignement responsable de la longue traque de l'homme le plus recherché du monde.

La présence même de "Geronimo" - le nom de code attribué à Ben Laden pour cette opération - dans cette résidence située à Abbottabad, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale pakistanaise n'était pas totalement avérée, confie M. Panetta, qui évoque des "preuves indirectes".

Les satellites américains n'avaient pas réussi à identifier Ben Laden ni aucun membre de sa famille, en dépit de tous les renseignements qui avaient permis de remonter jusqu'à cet immeuble. Les analystes de la CIA estimaient de 60 à 80% les chances que le chef d'Al-Qaïda se trouvait là, selon lui.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires