Volcan et perturbations aériennes: c'est reparti pour un tour?

20/04/10 à 08:44 - Mise à jour à 08:44

Source: Le Vif

Le volcan islandais en éruption semble avoir craché un peu plus de lave et de cendres dans la soirée de lundi, ce qui a poussé plusieurs pays à revoir leurs décisions quant à l'ouverture de leur espace aérien.

Volcan et perturbations aériennes: c'est reparti pour un tour?

© EPA

L'éruption du volcan islandais s'est intensifiée lundi envoyant un nouveau nuage de cendres vers la Grande-Bretagne, ont annoncé dans la soirée les autorités aéronautiques britanniques. "L'éruption du volcan en Islande s'est intensifiée et un nouveau nuage de cendres se répand au sud et à l'est en direction de la Grande-Bretagne", ont déclaré les services nationaux du trafic aérien (NATS) qui gèrent l'espace aérien britannique.

"Les dernières informations en provenance des services météorologiques montrent que la situation empire dans quelques zones", a déclaré le NATS dans un communiqué.

Les aéroports écossais ont bien rouvert leur tarmac à partir de 6h ce mardi (8h, heure belge), comme annoncé auparavant lundi, mais la situation est incertaine concernant les aéroports d'Irlande du nord. Une bande d'espace aérien supplémentaire pourrait être ouverte à partir de 12h (14h, heure belge), mais pas dans des régions aussi méridionales que celle où se trouvent les principaux aéroports de Londres.

La situation est d'ailleurs prise très au sérieux en Norvège, où l'espace aérien a été à nouveau fermé ce mardi matin, du moins dans le sud-ouest du pays. En Finlande, les aéroports qui avaient ouvert leurs portes lundi en cours de journée ont pu à nouveau les fermer en soirée, et ce jusqu'à aujourd'hui 14h au moins.

Du côté des compagnies aériennes, on reste prudent. Et si les annulations de vols sont dues en partie à la fermeture des espaces aériens, certaines compagnies élargissent leurs consignes à l'ensemble de leurs vols, y compris dans les pays non concernés. La compagnie aérienne British Airways a ainsi annoncé qu'elle annulait tous ses vols court et moyen-courriers mardi, en raison de nouvelles inquiétudes sur l'intensité du nuage de cendres provoqué par l'éruption du volcan islandais. British Airways a ajouté qu'elle espérait reprendre ses vols long-courriers après 16h locales (17h, heure belge), dans l'éventualité d'une réouverture "complète et permanente" de l'espace aérien britannique.

La compagnie à bas coûts easyJet a annulé jusqu'à 18h (heure belge) tous ses vols en Europe du Nord, dont le Royaume-Uni, mais les a maintenus dans le sud de l'Europe.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires