Vladimir Poutine, ses avions, ses palais... et ses toilettes à 60 000 euros

29/08/12 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Le Vif

Vladimir Poutine aime faire croire qu'il conduit une Lada. Un rapport conteste toutefois cette image. Jets privés, yachts à gogo, voitures de luxe: le président russe mènerait une vie de pacha.

Vladimir Poutine, ses avions, ses palais... et ses toilettes à 60 000 euros

© Reuters

Vladimir Poutine l'assurait aux Russes au terme de ses deux premiers mandats, en 2008: il avait travaillé "comme un esclave aux galères" au service du peuple, sans considération pour une récompense matérielle. D'ailleurs, n'a-t-il pas déclaré moins de quatre millions de roubles (91 000 euros) de revenus en 2011 ?

Or voici qu'un rapport vient contredire la version officielle (lien en russe). Un leader de l'opposition, Boris Nemtsov, y accuse le président de s'accrocher au pouvoir pour entretenir son train de vie luxueux avec palais, yachts et collection de montres de marque. Le document a fait le tour de la blogosphère russe -très active- mardi.
Dans ce rapport réalisé en collaboration avec l'opposant Leonid Martyniouk et ironiquement intitulé "La vie d'un esclave aux galères (palais, yachts, voitures, avions et autres accessoires)", les auteurs affirment que le président russe ment aux électeurs sur ses revenus.

"Son train de vie est comparable à celui des monarques des pays du Golfe et des oligarques", poursuit le rapport agrémenté de nombreuses photos. Poutine disposerait ainsi de "20 palais, villas et résidences", de 43 avions et 15 hélicoptères dont "le coût total avoisine le milliard de dollars". Sans oublier la "mini-flottille" du président, qui comprend "quatre navires de luxe" estimés à trois milliards de roubles (74 millions d'euros) et sa collection de montres, évaluée à plus de 500 000 euros. Le rapport mentionne aussi des toilettes dont la valeur serait de 60 000 euros (75 000 dollars).

Propriété personnelle ou propriété de l'Etat ?

Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a rejeté ces accusations ce mercredi dans le journal Kommersant en affirmant que "tout cela est la propriété de l'Etat et Poutine en a l'usage en tant que président".

Des sympathisants de l'opposition estiment eux aussi que le document confond propriété de l'Etat et biens personnels du président.

"J'aimerais savoir comment Boris Nemtsov pense qu'un chef d'Etat doit vivre et s'il souhaite aussi écrire sur les biens à disposition des dirigeants américain et britannique?", réagit Pavel, un internaute, sur le site de l'hebdomadaire russe The New Times, très critique envers le Kremlin, qui a publié le rapport.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires