Vignobles de France: la Californie française

15/07/16 à 08:00 - Mise à jour à 14/07/16 à 15:59

Source: Le Vif/l'express

Longtemps décriés, les vins du Languedoc-Roussillon ont amorcé une révolution qualitative dans les années 1980. Ces efforts se voient récompensés par la reconnaissance de terroirs en cru. De quoi rêver d'un succès identique à celui du grand vignoble américain ?

Dans les années 1860, un puceron doré ravage le sud puis le nord de la France. Ce minuscule insecte américain, introduit accidentellement avec des ceps du Nouveau Monde n'affaiblit pas seulement les vignes en s'attaquant aux racines : il les assèche jusqu'à la mort. La vigne ne produit plus. Et rien ne va sauver la plus grande nation vinicole (2,5 millions d'hectares, la moitié du vignoble mondial). Il faut tout arracher, ou presque. Pour replanter quoi ? C'est le greffage de cépages français sur des plants américains, à l'initiative de Jules-Emile Planchon, qui s'impose comme la solution. S'il n'a pas retrouvé sa surface, réduite d'un tiers, les performances des nouveaux plants (jusqu'à 100 hectolitres/hectare) lui permettent de dépasser, dès 1893, le niveau moyen d'avant la pandémie.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires