Viande de cheval dans des surgelés Picard: les produits retirés en Belgique et en France

12/02/13 à 19:03 - Mise à jour à 19:03

Source: Le Vif

De la viande de cheval a été détectée en France dans deux lots de lasagnes bolognaise surgelées de la marque Picard retirés préventivement de la vente le 6 février, a annoncé, mardi, un porte-parole de l'enseigne, ce qui fait de ce pays le deuxième touché après la Grande-Bretagne. En Belgique, Picard a également procédé au retrait de produits potentiellement concernés, mais aucune trace de viande de cheval n'a encore été relevée, a indiqué à l'agence Belga un porte-parle du groupe.

Viande de cheval dans des surgelés Picard: les produits retirés en Belgique et en France

© Image Globe

C'est la première fois que de la viande de cheval est trouvée en France dans des lots supposés être préparés avec du boeuf. Jusqu'à présent, une telle découverte n'avait été faite qu'en Angleterre, dans des lasagnes de la marque Findus.

Avec Findus, Picard est la deuxième marque concernée par le scandale de la viande de cheval utilisée à la place du boeuf dans des préparations culinaires.

Dans un communiqué, Picard a précisé avoir décidé de retirer de la vente des produits fabriqués par la société française Comigel, qui travaillait aussi pour Findus. Le retrait concerne "deux produits, les lasagnes bolognaise "formule express" et le chili con carne", précise la marque dans son communiqué.

Aucune trace de viande de cheval relevée en Belgique
Ce retrait visait aussi la Belgique puisque Picard commercialise dans notre pays des produits identiques qu'en France. "La règle est simple: en cas de soupçon, on retire de la vente. Concernant les lasagnes, nous avons immédiatement procédé au retrait", a expliqué à l'agence Belga un porte-parole de Picard, tout en confirmant que la Belgique était concernée par ces retraits.

Pour l'heure, aucun test n'a révélé, dans notre pays, la présence de viande de cheval dans des plats supposés ne contenir que du boeuf.

Aucun des 1.200 autres produits de la gamme Picard n'est concerné, assure encore le distributeur qui dit "attendre les résultats de l'enquête pour déterminer à quel niveau se situe la fraude".

Le groupe de surgelés Picard compte quatre magasins en Belgique: trois à Bruxelles et un à Waterloo.

Perquisitions dans deux usines anglaises

Par ailleurs, l'agence de sécurité sanitaire (FSA) a annoncé mardi avoir mené avec la police britannique des perquisitions dans un abattoir anglais et une usine du Pays de Galles, soupçonnés d'avoir fourni de la viande de cheval. "La FSA a suspendu l'activité des deux entreprises (..) saisi toute la viande trouvée ainsi que des documents administratifs dont les listes de clients", selon un communiqué de l'agence publié sur son site internet.

"L'agence et la police cherchent à comprendre les circonstances qui ont conduit à la vente de produits censés être du boeuf destiné aux kebabs et aux hamburgers, et qui se sont avérés être du cheval", selon la même source.

La FSA considère que l'abattoir Peter Boddy à Todmorden, dans le nord de l'Angleterre, a fourni des carcasses de chevaux au fournisseur de viande Farmbox Meats installé à Aberystwyth, dans l'ouest du Pays de Galles.

Le directeur des opérations de la FSA a précisé avoir "ordonné un audit de tous les abattoirs produisant de la viande de cheval au Royaume-Uni" après la découverte mi-janvier par les autorités irlandaises que des hamburgers vendus notamment dans les supermarchés Tesco en Grande-Bretagne et en Irlande contenaient de la viande de cheval.

"J'ai été choqué de découvrir ce qui semble être une tromperie flagrante des consommateurs", a-t-il ajouté, affirmant que l'enquête se poursuivait.

Le scandale a rebondi en Grande-Bretagne la semaine dernière quand les lasagnes Findus, étiquetées comme étant des lasagnes au boeuf, se sont révélées contenir de la viande de cheval. Elles avaient été fabriquées par un sous-traitant français, Comigel.

La viande en cause, d'origine roumaine, selon les autorités françaises, aurait transité par un trader néerlandais, puis chypriote, avant d'arriver chez un fournisseur français, Spanghero, et d'être redirigée vers le préparateur, Comigel.

L'enquête menée dans les différents pays n'a pas permis pour l'instant de déterminer dans quel pays la viande de cheval a été frauduleusement étiquetée comme étant du boeuf. La viande de cheval est moins chère que le boeuf.

En savoir plus sur:

Nos partenaires