Vers un nouveau 11 septembre ? La crainte grandit avec le vol d'avions à Tripoli

04/09/14 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Les États-Unis craignent que les 11 avions de transport civil volé par des militants islamistes soient utilisés lors d'attaques terroristes.

Vers un nouveau 11 septembre ? La crainte grandit avec le vol d'avions à Tripoli

L'aéroport de Tripoli © Reuters

Le mois dernier, 11 avions de transport civils de deux compagnies libyennes ont disparu après que la milice islamique libyenne Aube dorée ait envahi l'aéroport de Tripoli. Cette milice est principalement issue de la ville de Misrata. Depuis la mi-juillet, elle essayait de reprendre l'aéroport de la capitale libyenne à la milice Zintan. Lorsqu'elle y parvient, le 23 août, il s'agit plus d'une victoire symbolique que d'une véritable victoire stratégique puisque l'aéroport est inutilisable. Des photos montrent l'aéroport dans un piteux état et avec de nombreux avions totalement détruits. Il semble maintenant qu'une dizaine d'avions ont également été volés.

Selon certaines sources, les avions seraient détenus par le groupe libyen Brigade des Hommes Masqués. Cette organisation est liée à Al-Qaïda et à Ansar al-Charia qui est responsable des attaques terroristes de Benghazi le 11 septembre 2012.

Les différents scénarios

Depuis quelques mois, la Lybie connait ses plus violents combats depuis la mort de Kadhafi en 2011. Les États-Unis font savoir que le pays pourrait être le berceau d'un nouveau mouvement terroriste qui chercherait à utiliser ces avions pour attaquer des pays en Afrique du Nord et au Moyen-Orient afin de commémorer les attaques du 11 septembre. La Tunisie et l'Égypte ont déjà interdit tout vol provenant ou allant vers la Libye.

En savoir plus sur:

Nos partenaires