Vérone : nourrir un SDF peut coûter jusqu'à 500 euros d'amende

25/04/14 à 15:21 - Mise à jour à 15:21

Source: Le Vif

Le maire de Vérone, dans le Nord de l'Italie, a instauré une interdiction de distribuer de la nourriture aux SDF dans le centre-ville. Les contrevenants risquent jusqu'à 500 euros d'amende.

Vérone : nourrir un SDF peut coûter jusqu'à 500 euros d'amende

© Thinkstock

De 25 à 500 euros d'amende, c'est ce que risquent les habitants ou les touristes de Vérone qui distribueront de la nourriture aux SDF dans le centre historique de la ville italienne. Le décret signé ce mardi 22 avril par Flavio Tosi, le maire membre du parti populiste la Ligue du Nord, s'étale jusque fin octobre. Des lieux précis de la cité sont visés : la place Viviani, la place Dante (ou Piazza dei Signori), les jardins de la place de l'Indépendance, la cour du Marché-Vieux et celle de l'Ancien Tribunal.

Flavio Tosi a ainsi choisi de donner raison aux résidents du centre-historique qui se plaignaient de la concentration de clochards et de SDF. "Il y a une multitude de structures d'accueil à Vérone, ceux qui décident de vivre dans la rue sont à l'origine de véritables dommages hygiéniques et environnementaux", se défend Flavio Tosi dans La Repubblica. "Mon décret n'est pas un manquement à l'esprit chrétien, d'ailleurs en hiver, quand il fait trop froid, il nous arrive même d'accueillir des clandestins", se justifie-t-il ensuite. "Certaines parties de la ville sont devenues des campements permanents occupés par des personnes connues des services de police et dont certaines font l'objet de mesure d'expulsion du territoire", a-t-il déclaré, cité par Il Corriere della Serra.

Ce décret semble aussi destiné à contrer l'action de l'association Ronda della Carità qui organise des soupes populaires nocturnes, rapporte le quotidien italien. "Cette décision est tombée comme un coup de tonnerre dans un ciel serein", a réagi Marco Tezza, président de l'association caritative, cité par Le Courrier International.

Pour le maire de cette ville touristique de plus de 250 000 âmes, la "présence permanente d'individus ivres" dans les jardins de la Plaza Viviani donnerait une mauvaise image de Vérone aux touristes. La Ligue du Nord, parti fédéraliste du nord de l'Italie, allié du Front National au Parlement européen, est réputée pour ses positions sécuritaires. Certains de ses membres sont aussi connus pour leurs dérives racistes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires