Vente de missiles à l'Iran, preuve des problèmes économiques russes, estime les USA

16/04/15 à 21:57 - Mise à jour à 21:56

Source: Belga

La Maison Blanche a estimé jeudi que la volonté affichée de Moscou de livrer des batteries sol-air russes S-300 à l'Iran montrait à quel point l'économie russe avait été affaiblie, notamment par les sanctions occidentales dans la crise ukrainienne.

Vente de missiles à l'Iran, preuve des problèmes économiques russes, estime les USA

Des missiles S-300 russes © Reuters

Réaffirmant les "inquiétudes" du gouvernement américain sur cette possible vente, Josh Earnest, porte-parole du président Barack Obama, a souligné qu'elles avaient été communiquées directement à de hauts responsables au sein du gouvernement russe.

Refusant dans un premier temps de spéculer sur les raisons ayant poussé Moscou à prendre cette décision, il a cependant souligné combien les sanctions mises en place contre la Russie en raison de son soutien aux séparatistes dans l'Est de l'Ukraine avait eu un "impact significatif sur son économie".

"Ce n'est donc pas vraiment une surprise que la Russie soit peut-être prête à tout pour générer des revenus", a-t-il poursuivi. "Je pense que la volonté de la Russie de se lancer dans une transaction controversée telle que celle-ci montre combien son économie a été affaiblie", a-t-il ajouté.

Le président russe Vladimir Poutine a réaffirmé jeudi que la décision de lever l'interdiction de livrer à l'Iran des batteries sol-air S-300 se justifiait par la conclusion d'un accord-cadre le 2 avril entre Téhéran et les grandes puissances sur le programme nucléaire iranien.

Israël avait très vivement réagi à cette annonce, le Premier ministre Benjamin Netanyahu faisant part de son inquiétude à M. Poutine concernant une initiative qui va, selon lui, augmenter "l'agressivité" de l'Iran dans la région.

Téhéran a indiqué espérer recevoir des batteries antiaériennes russes dès cette année.

En savoir plus sur:

Nos partenaires