Venezuela : Nicolas Maduro, président par intérim

09/03/13 à 09:40 - Mise à jour à 09:40

Source: Le Vif

Le vice-président du Venezuela Nicolas Maduro a prêté serment vendredi soir devant l'Assemblée nationale comme président de la République par intérim, jusqu'à la convocation d'une nouvelle élection présidentielle.

Venezuela : Nicolas Maduro, président par intérim

© AFP

"Je jure au nom de la plus totale loyauté au commandant Hugo Chavez que nous respecterons, que nous ferons respecter la Constitution bolivarienne (...) Je le jure !", a déclaré M. Maduro au cours d'une cérémonie retransmise par les télévisions du pays.

M. Maduro a prêté serment devant le président de l'Assemblée nationale et numéro deux du Parti socialiste au pouvoir, Diosdado Cabello. Etaient également présents des ambassadeurs étrangers ainsi que des dirigeants politiques, syndicaux et militaires vénézuéliens.

L'opposition parlementaire, en revanche, a largement boycotté l'événement, accusant le pouvoir de "fraude constitutionnelle". Selon elle, l'intérim devrait être assumé par le président de l'Assemblée.

L'investiture de M. Maduro est intervenue le jour même des funérailles d'Etat accordées à Hugo Chavez, décédé mardi.

Sa première décision politique a été de nommer au poste de vice-président de la République le ministre des Sciences Jorge Arreaza, gendre de Hugo Chavez.

Selon la Constitution, une élection présidentielle devrait être convoquée dans les 30 jours suivant la disparition du président, qui avait désigné son vice-président comme dauphin politique.

Maduro demande au Conseil électoral la convocation "immédiate" d'une présidentielle

Nicolas Maduro a demandé vendredi soir au Conseil électoral national (CNE) de convoquer "immédiatement" une nouvelle élection présidentielle, lors de son discours d'investiture prononcé devant l'Assemblée nationale à Caracas et retransmis à la télévision.

"J'ai officiellement demandé à la présidente" du CNE Tibisay Lucena de "convoquer immédiatement l'élection présidentielle", qui doit se tenir dans un délai de 30 jours à la suite de la mort du président Hugo Chavez, selon la Constitution, a indiqué M. Maduro.

"Le jour où ils nous convoqueront, nous serons prêts pour aller aux élections, nous sommes sûrs de nous, nous sommes sûrs de la démocratie vénézuélienne", a-t-il ajouté.

Nos partenaires