USA: un an après la "marche des femmes", nouvelle mobilisation dans 300 villes

19/01/18 à 20:44 - Mise à jour à 20:44

Source: Belga

Un an après la gigantesque "marche des femmes" qui a défié Donald Trump au lendemain de son investiture, des dizaines de milliers de personnes s'apprêtent à redescendre dans les rues américaines samedi, avec les élections de mi-mandat de novembre dans le viseur.

USA: un an après la "marche des femmes", nouvelle mobilisation dans 300 villes

Women's March du 21 janvier 2017 © JOSEPH SOHM/BELGAIMAGE

Plus de trois millions de personnes -notamment plusieurs centaines de milliers à Washington et à New York- ont défilé l'an dernier, selon un décompte du Washington Post.

La plupart étaient coiffées de l'emblématique bonnet rose à oreille de chats, pour protester contre l'arrivée du magnat de l'immobilier et vedette de télé-réalité à la Maison Blanche.

Des manifestations sont programmées samedi dans plus de 300 villes américaines, avec plusieurs dizaines de milliers de personnes attendues par les organisateurs dans des bastions démocrates comme New York, Los Angeles et Chicago.

Les défilés devraient réunir toutes sortes d'opposants aux politiques lancées par la nouvelle administration républicaine: de l'immigration à l'environnement en passant par la santé et les droits des femmes, sur fond de mouvement anti-harcèlement #Metoo qui continue à balayer les Etats-Unis.

L'organisation Women's March s'est fixé un objectif concret: sous le mot d'ordre "Le pouvoir est dans les urnes", elle appelle à convertir toutes les frustrations en mobilisation électorale.

"La Marche des femmes a créé un mouvement puissant qui a inspiré des milliers de militants et de nouveaux responsables. En 2018, nous devons transformer ce travail en action d'ici les élections de mi-mandat", a souligné Tamika Mallory, co-présidente du mouvement.

Outre les bastions démocrates que sont la plupart des grandes métropoles américaines, l'organisation a choisi de braquer le projecteur sur Las Vegas, ville du Nevada qui a connu fin octobre la plus meurtrière fusillade de l'histoire récente des Etats-Unis.

Elle espère faire de cet Etat l'exemple d'une bataille réussie pour la reconquête du Congrès américain, dont les deux chambres sont aujourd'hui dominées par les républicains.

Les militantes de la Women's March ont néanmoins connu quelques divisions ces derniers mois, illustrées par la création d'un nouveau mouvement, "March On" ("La marche continue"), qui ne se veut pas concurrent mais plus centré sur les batailles électorales dans les Etats républicains. Il organise lui aussi des dizaines de défilés samedi.

Comme l'an dernier, ces mobilisations vont avoir un écho à l'étranger, avec de nombreuses manifestations prévues, notamment dans les grandes capitales européennes.

Nos partenaires