USA: quatre militaires tués dans un "acte de terrorisme intérieur", l'identité du tueur révélée

16/07/15 à 22:10 - Mise à jour à 17/07/15 à 08:42

Source: Belga

Quatre militaires ont trouvé la mort jeudi lors de fusillades dans deux installations militaires à Chattanooga (Tennessee), dans le sud des Etats-Unis, ainsi que le tireur, ont indiqué les autorités américaines. Le tireur est Mohammod Youssuf Abdulazeez, âgé de 24 ans, a indiqué la police fédérale (FBI) dans un communiqué.

USA: quatre militaires tués dans un "acte de terrorisme intérieur", l'identité du tueur révélée

© Thinkstock

Le maire de la ville Andy Berke a précisé lors d'une conférence de presse des autorités locales que quatre personnes ont été tuées, ainsi que le tireur et qu'un officier de police a été transporté à l'hôpital après avoir été blessé à une cheville. Au moins deux personnes ont été blessées, a précisé Ed Reinhold, agent du FBI chargé de l'enquête.

Plus tard, par voie de communiqué, le FBI a indiqué que le tireur se nommait Mohammod Youssuf Abdulazeez et qu'il était âgé de 24 ans.

Le procureur Bill Killian a précisé que ces incidents, survenus dans deux installations militaires, étaient considérés comme "un acte de terrorisme intérieur".

Le corps des Marines a fait savoir dans un communiqué que les quatre personnes tuées étaient des US Marine, toutes abattues au centre des réservistes de la Navy et du corps des Marines. Et un recruteur a également été blessé au centre de recrutement de Chattanooga, a-t-il ajouté, précisant qu'il avait pu quitter l'hôpital après avoir reçu des soins.

Des tirs ont été entendus à proximité de ces deux installations militaires situées à une dizaine de kilomètres l'une de l'autre: une base de réservistes de la marine américaine et un centre de recrutement où plusieurs forces armées sont présentes, avait détaillé un responsable américain.

Le tireur disposait de "plusieurs" armes. Il a commencé son expédition meurtrière vers 10H45 locales (15H45 GMT) et elle s'est achevée environ trente minutes plus tard.

"Ce sont des événements douloureux", a pour sa part déclaré le président Barack Obama.

En savoir plus sur:

Nos partenaires