USA: la police de Ferguson dans le collimateur de la justice

05/09/14 à 08:40 - Mise à jour à 08:40

Le ministre américain de la Justice Eric Holder a annoncé jeudi l'ouverture d'une nouvelle enquête fédérale sur les pratiques de la police de Ferguson, dans le centre des Etats-Unis, où un jeune Noir a été abattu le 9 août par un policier blanc.

USA: la police de Ferguson dans le collimateur de la justice

Des membres de la police de Ferguson aux Etats-Unis. © AFP

"Nous estimons qu'il y a de bonnes raisons pour que le ministère de la Justice ouvre une enquête pour déterminer si les responsables de la police de Ferguson se sont livrés à des pratiques qui violent la Constitution américaine ou la législation fédérale", a déclaré le ministre Holder lors d'une conférence de presse. Au cours des cinq dernières années, le ministère a ouvert des enquêtes similaires dans une vingtaine de bureaux de police aux Etats-Unis.

Cette enquête vient en complément d'une autre enquête fédérale qui porte sur la violation éventuelle des droits civiques de Michael Brown, 18 ans, abattu en plein jour par un policier blanc alors qu'il n'était pas armé.

En outre, un grand jury du comté de Saint-Louis doit décider s'il y a lieu de poursuivre le policier de 28 ans, Darren Wilson, pour l'heure mis en congé forcé. La décision concernant une éventuelle inculpation pourrait se faire attendre jusqu'à mi-octobre.

Une double autopsie a déterminé que Michael Brown avait été atteint par au moins six balles.

Les versions diffèrent sur les circonstances de sa mort qui avait déclenché une dizaine de jours de manifestations et d'émeutes. Pour les uns, le garçon aurait tenté de se saisir de l'arme du policier qui l'a abattu. Pour d'autres témoins, dont l'ami de Michael Brown qui l'accompagnait, il avait les mains en l'air.

En savoir plus sur:

Nos partenaires