USA: 35 ans après des faits qui avaient bouleversé le pays, une affaire d'enlèvement d'enfant devant les jurés

05/01/15 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

Source: Belga

USA: 35 ans après des faits qui avaient bouleversé le pays, une affaire d'enlèvement d'enfant devant les jurés

Le porte-parole du NYPD évoquant l'affaire Etan Patz, datant de 1979 © Reuters

Etan Patz, dont le corps n'a jamais été retrouvé, avait disparu le 25 mai 1979 dans le quartier de SoHo (sud de Manhattan), alors que ses parents lui avaient permis d'aller seul à l'arrêt de bus scolaire pour la première fois, à quelques mètres de chez lui.

L'affaire a secoué la société américaine et généré une mobilisation sans précédent, l'enfant étant le premier disparu dont l'avis de recherche avec la photo a été imprimé sur des boîtes de lait. Elle a également permis de sensibiliser des millions d'Américains aux risques d'enlèvements d'enfants.

En 1983, sous la présidence de Ronald Reagan, le jour anniversaire de sa disparition a même été déclaré Journée nationale des enfants disparus. Le meurtrier présumé, Perdro Hernandez, 53 ans et qui travaillait dans une épicerie au coin de la rue, est accusé du meurtre et de l'enlèvement du garçon, dont la mort officielle n'a été proclamée qu'en 2001. Ce lundi, il était assis tranquillement à la Cour suprême de New York à Manhattan, habillé pour l'occasion en pantalon gris, chemise usée et cravate. Son avocat, Harvey Fishbein a insisté sur le fait qu'il souffrait de problèmes mentaux et qu'il était "à deux doigts d'être attardé mental". Pour les spécialistes, les procureurs auront du mal à prouver sa responsabilité, dans un procès qui, selon Me Fishbein, pourrait durer jusqu'au 24 février.

Agé 19 ans à l'époque des faits, Pedro Hernandez avait d'abord avoué l'enlèvement et le meurtre aux policiers pendant sa garde à vue en 2012, avant de se rétracter et de plaider non-coupable lors de son audience en décembre de la même année. Selon le récit de ses premières déclarations rapporté par la police, Pedro Hernandez avait attiré Etan dans la cave de son épicerie, en lui promettant un soda. Après l'avoir tué en l'étouffant, pour des raisons inexpliquées, il s'était débarrassé du corps en le mettant dans un sac en plastique avec les poubelles. Le juge Maxwell Wiley a mis en garde la première salve de jurés potentiels de la publicité "sans précédent" qui devrait entourer ce procès, et sa durée. Selon lui, il pourrait s'étendre jusqu'en mars, voire en avril. "Ce procès promet d'être long", a indiqué le juge Wiley.

En savoir plus sur:

Nos partenaires