Une tentative d'assassinat contre Obama ?

18/11/11 à 09:47 - Mise à jour à 09:47

Source: Le Vif

Oscar Ramiro Ortega-Hernandez est soupçonné d'avoir voulu tuer le président américain dans sa résidence à Washington. Des amis de l'accusé prétendent qu'il considère Obama comme "le diable".

Une tentative d'assassinat contre Obama ?

© Reuters

Oscar Ramiro Ortega-Hernandez, un jeune Américain a été arrêté dans l'enquête sur des coups de feu tirés près de la Maison Blanche. Accusé ce jeudi de "tentative d'assassinat contre le président des Etats-Unis", il considèrerait Barack Obama comme "le diable".

Les accusations se portent donc sur Oscar Ramiro Ortega-Hernandez, 21 ans. Il a été interpellé mercredi près d'Indiana en Pennsylvanie dans le nord-est du pays, à 300 km de la capitale. Oscar Ramiro Ortega-Hernandez a comparu jeudi dans cet État devant une cour fédérale de Pittsburgh, où un juge a ordonné son maintien en détention, a indiqué un porte-parole du ministère de la Justice. Domicilié dans l'Idaho (nord-ouest du pays), il est accusé de "tentative d'assassinat contre le président des Etats-Unis" et encourt la prison à perpétuité.

L'"antéchrist"

Selon un ami proche de l'accusé, Oscar Ramiro Ortega-Hernandez dit considèrer le président Obama comme "le diable" dont "il fallait s'occuper". Selon lui, l'accusé "préparait quelque chose". Un autre témoin de l'Idaho a indiqué que le suspect était devenu de plus en plus "agité", "convaincu que le gouvernement complotait contre lui". Il voulait "faire mal" au président Obama, parlait de lui comme "l'antéchrist". Il "devait le tuer", a dit un troisième témoin, dont les propos sont rapportés par le FBI chargé de l'enquête.
Ortega-Hernandez devrait être transféré "d'ici quelques jours" à Washington pour la suite des procédures judiciaires. Aucune date n'a encore été fixée pour son inculpation.

Selon la plainte, les tirs se sont produits vendredi 11 novembre vers 21h. Un témoin avait immédiatement parlé du conducteur d'une voiture sombre qui avait "tiré en direction de la Maison Blanche par la vitre du passager". Les enquêteurs avaient retrouvé quelques minutes plus tard une Honda Accord noire abandonnée immatriculée dans l'Idaho qui s'est avérée être au nom du suspect. A l'intérieur, un pistolet d'assaut semi-automatique et des munitions.

La Maison Blanche déjà attaquée dans le passé

Malgré des mesures de sécurité draconiennes à la Maison Blanche à Washington, une balle a été retrouvée encastrée dans une vitre de la résidence présidentielle, rapporte le Secret Service, chargé de la protection du président Obama. Toutefois au moment des faits, le président Obama et son épouse Michelle, qui habitent en règle générale à la Maison Blanche, étaient en déplacement à San Diego (Californie).

L'enceinte de la Maison Blanche est sévèrement gardée par le Secret Service, dont des tireurs d'élite sont postés en permanence sur le toit. C'est la première tentative sérieuse connue dirigée contre le président Obama, qui n'avait reçu jusqu'ici que des menaces de mort. Mais la résidence a déjà été visée par des tirs sous les présidents précédents.

L'un des incidents les plus notables s'était produit en octobre 1994, lorsque Francisco Duran, 26 ans, avait tiré deux douzaines de balles contre la résidence où se trouvait le président de l'époque, Bill Clinton. Duran avait été condamné l'année suivante à 40 ans de prison.

LeVif.be avec L'Express.fr

Nos partenaires