Une seconde enquête confirme Marine Le Pen en tête des sondages

08/03/11 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Source: Le Vif

Selon une nouvelle enquête de l'Institut Harris Interactive, Marine Le Pen serait en tête au premier tour des prochaines élections présidentielles, et ce quelque soit son adversaire. Sarkozy, Dominique Strauss Kahn et les autres se retrouvent relayés au second plan !

Une seconde enquête confirme Marine Le Pen en tête des sondages

© EPA

Quarante-huit heures auront suffi à l'Institut "Harris Interactive" pour semer le trouble dans l'esprit de certains Français. Tel un réveil mal réglé qui aurait sonné beaucoup trop tôt, le sondage réalisé par l'Institut bouscule les idées préconçues et le confort dans lequel s'étaient déjà installés certains politiciens.

Ce nouveau sondage confirme la précédente enquête réalisée samedi et qui plaçait Marine Le Pen, la nouvelle présidente du Front National, en tête du premier tour de la présidentielle dans les intentions de vote.

L'étude est très claire, face à Dominique Strauss Kahn ou François Hollande, qui n'avaient pas été pris en compte lors du premier sondage, Marine Le Pen arriverait en tête du premier tour de la présidentielle, avec pas moins de 24 % d'intentions de vote.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes, 24% pour Marine Le Pen contre 23% pour DSK et 21% pour Nicolas Sarkozy. Un autre scénario donnerait 24% pour Marine Le Pen, contre 21% pour Nicolas Sarkozy et 20% pour François Hollande.

Même si un sondage reste une chose à prendre avec des pincettes, ça en dit long sur l'état d'esprit actuel des Français. Un candidat du parti de l'Extrême droite qualifié au second tour dans les enquêtes d'opinion c'est une première dans l'histoire. Une façon peut-être d'exprimer un ras-le-bol massif face à la politique actuelle...

Peut-on imputer la faute à un président dont la côte de popularité a souvent été revue à la baisse au cours des derniers mois ?

Selon François Fillon, dans une interview accordée au Figaro juste avant la publication du premier sondage, le chef de l'Etat serait le seul et le meilleur candidat possible.

C'est à la gauche que monsieur Fillon reprocherait la montée de Marine Le Pen dans les sondages d'opinion. "L'opposition devait aussi s'interroger sur sa propre attitude et sa propre responsabilité dans cette situation" a-t-il dit.

"Depuis quatre ans, jour après jour, avec une violence extrême (...) le PS dénigre le président en employant des formules dont les plus récentes sont absolument odieuses" a-t-il rajouté.

Y'a-t-il un risque de voir se profiler à l'horizon un scénario ayant des airs de 2002 où

Jean-Marie Le Pen, président du FN à l'époque, avait été qualifié pour le second tour de la présidentielle face à Jacques Chirac ?

La responsabilité incombe aux autres partis, prévenus des intentions de vote des Français. C'est à eux d'agir en conséquence et de prévoir des programmes à même de faire barrage à une Marine qui n'aspire qu'à une chose, "secouer le système" !

Ghizlaine Chérif

Nos partenaires