Une Québécoise franchit l'Atlantique à la rame après 129 jours en mer

12/11/13 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Le Vif

Mylène Paquette est attendue à Lorient en France dans la soirée. Elle revendique être la troisième femme, après les Françaises Maud Fontenoy et Anne Quéméré, à avoir traversé l'Atlantique nord à la rame en solitaire.

Une Québécoise franchit l'Atlantique à la rame après 129 jours en mer

© Twitter

Mylène Paquette, 35 ans, devait franchir dans la journée la longitude de l'île d'Ouessant, au large du Finistère, puis être tractée jusqu'à Lorient dans le Morbihan où elle était attendue dans la soirée.

La jeune femme était partie le 6 juillet de Halifax, à l'est du Canada, à bord d'une embarcation insubmersible de 7,31 m, dotée d'un désalinisateur d'eau et propulsée uniquement à la rame et par la force des courants.

Mylène Paquette a chaviré à plusieurs reprises

Au cours de sa traversée de 2700 milles nautiques (4300 km), la rameuse océanique, équipée de moyens de communication satellitaire comme seule forme d'assistance, a chaviré à plusieurs reprises, selon son témoignage relayé sur son site Internet.
Mylène Paquette revendique être la troisième femme, après les Françaises Maud Fontenoy en 2003 et Anne Quéméré en 2004, à traverser l'Atlantique nord à la rame en solitaire.

Avant elle, dix rameurs au total, dont aucun ressortissant du continent américain, ont effectué cette traversée d'ouest en est, réputée plus ardue que le tracé méridional de la route des Alizés, effectuée d'est en ouest.

Elle foulera la terre ferme dans la soirée. Une Québécoise, Mylène Paquette, devait devenir mardi la première Nord-Américaine à franchir l'Atlantique nord à la rame en solitaire, au terme de 129 jours en mer, a annoncé son entourage.

Nos partenaires