Une fusillade fait trois morts dans un planning familial du Colorado

28/11/15 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Belga

Un centre de planning familial dans le Colorado, dans l'ouest des Etats-Unis, a été le théâtre d'une sanglante fusillade vendredi qui a duré plusieurs heures et fait trois morts, dont un policier ainsi que neuf blessés.

Une fusillade fait trois morts dans un planning familial du Colorado

© Reuters

Les autorités ont reconnu ne pas connaître pour l'instant les motifs du tireur qui a été arrêté peu avant 17H00 locales (00H00 GMT), après plus de cinq heure d'échanges de tirs avec les forces de l'ordre.

"Je veux dire aux proches des victimes que c'est une terrible, terrible tragédie qui est survenue à Colorado Springs" vendredi, a déclaré John Suthers, le maire de la deuxième ville de l'Etat, située au sud de Denver.

"Nous avons perdu deux civils et nous pleurons la perte d'un très courageux officier", a-t-il ajouté lors d'un point presse. D'après un communiqué de l'université de Colorado Springs, l'officier tué s'appelait Garrett Swasey et était âgé de 44 ans.

Neuf personnes dont 5 policiers ont par ailleurs été hospitalisées. "Elles sont pour l'instant en bonne condition", a précisé Catherine Buckley, porte-parole de la police de cette ville, lors de la même conférence télévisée.

S'il n'a pas encore été identifié, l'image d'un homme de large corpulence, en T-shirt blanc, cheveux rasés courts et pantalon militaire était montrée, sur laquelle on le voit de dos, menotté et emmené par des policiers.

Les forces de l'ordre s'inquiètent encore de savoir si le suspect, qui a principalement agi avec un fusil d'épaule, pourrait avoir placé des explosifs dans le bâtiment, que les autorités inspectent désormais pièce par pièce.

Plus tôt, Catherine Buckley avait signalé que le tireur avait amené "des appareils", laissant entendre qu'il pourrait s'agir d'explosifs.

Des représentants de la police fédérale, le FBI, l'autorité des armes (ATF) participaient à l'intervention toujours en cours pour finir de sécuriser le bâtiment.

Les télévisions américaines ont retransmis des images de personnes évacuées à la hâte, sans manteaux, certaines en larmes, sous la neige et dans un froid glacial.

Dans les alentours, plusieurs commerces avaient été placés en confinement et leurs employés et clients avaient dû rester calfeutrés pendant des heures.

En savoir plus sur:

Nos partenaires