Une foule d'Israéliens se recueille devant le cercueil de Peres

29/09/16 à 10:14 - Mise à jour à 10:39

Source: Belga

Des milliers d'Israéliens ont commencé jeudi matin à défiler devant le cercueil de Shimon Peres exposé sur le parvis du Parlement à Jérusalem pour rendre un ultime hommage au prix Nobel de la paix décédé la veille.

Une foule d'Israéliens se recueille devant le cercueil de Peres

Un flux ininterrompu a pu s'approcher du cercueil de Shimon Peres après avoir passé les contrôles de sécurité. © AFP

La cérémonie d'hommage a débuté par un dépôt de gerbes devant le cercueil drapé d'un drapeau bleu et blanc par le président Reuven Rivlin, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président du Parlement Yuli Edelstein et le chef de l'opposition Isaac Herzog.

M. Peres s'est éteint mercredi matin dans son sommeil à l'âge de 93 ans à l'hôpital, des suites d'un accident vasculaire cérébral qui l'avait frappé le 13 septembre.

A 09H00 (06H00 GMT, 08H00 en Belgique), les portes du complexe ont été ouvertes aux centaines d'anonymes qui patientaient à l'extérieur.

Un flux ininterrompu de groupes a alors pu s'approcher du cercueil après avoir passé les contrôles de sécurité. La plupart d'entre eux ont pris des photos avec leur téléphone. Un cordon de sécurité les maintenait à environ cinq mètres du cercueil.

Ce défilé va se poursuivre jusqu'à 21h00 (18H00 gmt), avant les funérailles auxquelles doivent assister vendredi des dizaines de dirigeants étrangers, dont le président américain Barack Obama. L'ancien président américain Bill Clinton, le président français François Hollande, et le président allemand Joachim Gauk ainsi que le prince Charles.

La police a lancé une opération qualifiée de "sans précédent" par le chef de la police Roni Alsheikh pour assurer la sécurité lors des obsèques.

Charles Michel assistera aux funérailles

Par ailleurs, le Premier ministre Charles Michel se rendra à Jérusalem pour assister vendredi matin aux funérailles de l'ancien président israélien Shimon Peres, a indiqué son cabinet jeudi.

Il y côtoiera d'autres dirigeants et figures politiques, comme le président américain Barack Obama ou l'ancien président Bill Clinton, signataire en 1993 des accords d'Oslo, qui posaient les premiers jalons d'une résolution du conflit israélo-palestinien.

Nos partenaires