Une étude de PwC sur la transparence bancaire : " conflit d'intérêt évident"

23/06/14 à 15:59 - Mise à jour à 15:59

Source: Le Vif

Les eurodéputés verts européens Philippe Lamberts et Sven Giegold dénoncent, dans une lettre adressée à la Commission européenne, que le cabinet d'audit PriceWaterHouseCoopers (PwC) ait été désigné pour réaliser une étude sur l'impact de nouvelles obligations de transparence dans le secteur bancaire.

Une étude de PwC sur la transparence bancaire : " conflit d'intérêt évident"

© Reuters

Ces obligations découlent d'une directive récente sur le capital des banques ("CRD4"). Celle-ci prévoit que les banques seront dorénavant tenues de divulguer, pour tous les pays d'implantation, les impôts payés et les subventions reçues. Elle charge, par ailleurs, la Commission de réaliser une étude d'impact sur cette nouvelle obligation. L'exécutif européen a annoncé la semaine dernière avoir choisi, à l'issue d'un appel d'offres, le cabinet PwC pour réaliser cette étude.

Pour les Verts européens, la Commission aurait dû réaliser l'étude elle-même. "Comme vous le savez, PwC a audité des grandes banques européennes, comme Barclays et Commerzbank. En outre, PwC a conseillé des entreprises multinationales en matière fiscale (planification fiscale agressive)", écrivent MM. Lamberts et Giegold.

"Le conflit d'intérêt est tellement évident que nous croyons que la seule manière de préserver la réputation de la Commission en matière de lutte contre la planification fiscale agressive est de mettre fin immédiatement à ce contrat", ajoutent-ils.

En savoir plus sur:

Nos partenaires