Une dizaine de morts dans l'abordage de la flottille internationale par un commando israélien

31/05/10 à 09:38 - Mise à jour à 09:38

Source: Le Vif

Une dizaine de personnes seraient mortes dans l'abordage de la flottille internationale par un commando israélien. Cette dernière acheminait des militants pro-palestiniens et de l'aide pour Gaza.

Une dizaine de morts dans l'abordage de la flottille internationale par un commando israélien

© Epa

Les conséquences de l'assaut pourraient être énormes. 10 à 16 personnes ont été tuées dans l'abordage ce lundi 31 mai par des commandos israéliens de la flottille internationale en route vers Gaza.

Le Hamas appelle à une "intifada" devant les ambassades israéliennes tandis que la Turquie (les bateaux battaient pavillon turc et stationnaient en eaux internationales) prévient Israël de "conséquences irréparables dans nos relations bilatérales". "Nous n'avions aucune intention d'ouvrir le feu mais il y a eu une énorme provocation", a-t-il affirmé."Nous condamnons fortement ces pratiques inhumaines d'Israël", a déclaré le ministère dans un communiqué.

La police élève son niveau d'alerte en Israël et la bande de Gaza est fermée aux journalistes.

"Nous n'avions aucune intention d'ouvrir le feu mais il y a eu une énorme provocation", a-t-il affirmé."Nous condamnons fortement ces pratiques inhumaines d'Israël", a déclaré le ministère dans un communiqué. "Cet incident déplorable, qui a eu lieu en pleine mer et constitue une violation claire de la loi internationale, peut entraîner des conséquences irréparables sur nos relations bilatérales", ajoute le communiqué.

"Les images ne sont pas sympathiques, je ne peux qu'exprimer mon regret pour tous les morts", a déclaré le ministre israélien de l'Industrie et du Commerce Binyamin Ben Eliezer, premier à réagir officiellement. "On attendait nos soldats avec des haches et des couteaux et quand en plus quelqu'un tente de vous prendre votre arme, dans ces cas-là on commence à perdre le contrôle de la situation, l'incident commence ainsi et on ne sait pas comment il finit", a-t-il ajouté.

"Je sais que ça va devenir une grosse affaire et j'espère que les Arabes israéliens réagiront de façon raisonnable", a ajouté le ministre. On peut douter qu'il soit entendu.

Levif.be avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires