Une "cause extérieure" vraisemblablement à l'origine du crash, selon Metrojet

02/11/15 à 11:30 - Mise à jour à 12:05

Source: Belga

La direction de la compagnie aérienne russe Metrojet estime que seul une "cause extérieure" pourrait être à l'origine du crash de l'Airbus A321-200 qui s'est écrasé à l'aube samedi dans le désert égyptien du Sinaï, selon les informations relayées par l'agence de presse Interfax.

Une "cause extérieure" vraisemblablement à l'origine du crash, selon Metrojet

© AFP

"L'avion était en excellent état technique", a déclaré lors d'une conférence de presse Alexandre Smirnov, un responsable de la compagnie aérienne Metrojet. "Nous excluons une défaillance technique ou une erreur de pilotage", a-t-il ajouté, soulignant: "La seule cause possible est une action extérieure".

Selon lui, "il n'existe pas de combinaison de défaillances du système qui pourrait mener à la dislocation de l'appareil en plein vol."

" La dépressurisation n'a pas pu causer, seule, le crash de l'avion, indique M. Smirnov. "S'il y a dépressurisation, l'équipage et les passagers mettent leur masque à oxygène. Au même moment, l'équipage effectue une descente d'urgence et tente de localiser le problème, avant de mener, s'il est nécessaire, un atterrissage d'urgence." Le responsable de Metrojet a complètement exclu un problème technique ou une erreur humaine comme causes possibles de l'accident.

Les pilotes de l'Airbus A321 russe qui s'est écrasé samedi matin dans le Sinaï, en Egypte, ont perdu le contrôle "total" de l'avion, poursuit-il.

"Tout porte à croire que dès le début de la catastrophe, l'équipage a perdu le contrôle total" de l'avion, a déclaré Alexandre Smirnov lors d'une conférence de presse. Le responsable de la compagnie qui exploitait l'avion a précisé que les pilotes n'avaient pas "essayé d'entrer en contact radio" avec les contrôleurs aériens au sol.

L'Airbus A321-200 de la compagnie charter, qui s'est écrasé à l'aube samedi dans le désert égyptien du Sinaï, avait décollé de la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh à destination de Saint-Pétersbourg. Les 224 passagers qui se trouvaient à son bord ont perdu la vie.

(Belga/AFP)

En savoir plus sur:

Nos partenaires