Une campagne de pub sur le procès Pistorius reçoit plus de 5.000 plaintes

20/02/15 à 11:33 - Mise à jour à 11:32

L'agence britannique de régulation de la publicité vient d'annoncer, ce vendredi 20 février, qu'elle venait d'enregistrer un nombre considérable de plaintes pour une pub ayant joué sur la culpabilité ou non de l'athlète Pistorius.

Une campagne de pub sur le procès Pistorius reçoit plus de 5.000 plaintes

Oscar Pistorius lors de sa condamnation en octobre 2014 © Reuters

Une campagne publicitaire, liée au site irlandais de paris Paddy Power, a fait l'objet de plus de 5.000 plaintes. Pour cause, le site avait proposé à ses utilisateurs de parier sur le verdict du procès du Blade Runner, jugé en 2014 pour le meurtre de sa compagne Reeva Steenkamp. Le pari ironisait sur la condamnation et permettait de miser sur la culpabilité de Pistorius même si celui-ci serait jugé non-coupable. Le site promettait alors de rembourser la totalité de la somme pariée.

La campagne liée à l'offre de pari a été rapidement interdite par l'ASA qui vient de recevoir le plus important nombre de plaintes concernant une publicité depuis la fondation de l'organisme. 5.525 ont été encodées en 2014. Comme le précise RTL, les personnes ayant déposé plainte accusent le site de traiter à la légère la mort d'une femme et le handicap.

Le site de pari précise cependant que la publicité n'avait pas pour but d'offenser.

Un mauvais jeu de mots

Le slogan relativement ambigu mis en avant dans la campagne est également mis en cause dans les réclamations des plaignants. "Money back if he walks" était une référence à l'hypothétique libération de Pistorius mais également à son handicap. Le jeune homme étant amputé des deux tibias.

En savoir plus sur:

Nos partenaires