Une boîte noire de l'avion d'Air France repêchée

02/05/11 à 08:15 - Mise à jour à 08:15

Source: Le Vif

Une des deux boîtes noires de l'Airbus A330 d'Air France, qui s'est abîmé en mer au large du Brésil le 1er juin 2009, a été repêchée dimanche, a annoncé le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), chargé de l'enquête technique sur cette catastrophe qui a fait 228 morts.

Une boîte noire de l'avion d'Air France repêchée

© Epa

"L'équipe d'enquête a localisé et identifié le module mémoire de l'enregistreur de paramètres - Flight Data Recorder (FDR) - à 10H00 GMT ce (dimanche) matin. Il a été remonté (...) à 16h40 GMT", selon un communiqué du BEA.

Le boîtier est "en bon état physique", laissant l'espoir de pouvoir lire les précieuses données.

"A ce stade, le boîtier a l'air en bon état physique. Nos experts nous disent que nous pouvons espérer pouvoir lire ces données", a expliqué Jean-Paul Troadec, le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), organisme en charge des investigations techniques sur cet accident.

Le responsable s'est toutefois montré prudent en soulignant que, pour le moment, il était difficile de savoir s'il y a eu ou non de la corrosion.

Juste avant, le BEA avait annoncé dans un communiqué avoir repêché le module mémoire de l'enregistreur de paramètres -Flight Data Recorder (FDR).

"Si ces données sont exploitables, cela va permettre de faire avancer l'enquête car le FDR enregistre l'altitude, la vitesse, les différentes positions de la gouverne", a encore expliqué M. Troadec.

Le module est pour l'heure immergé dans l'eau. Il doit être transporté au BEA où il sera décortiqué. "Il devrait être dans nos locaux d'ici 8 à 10 jours, le temps qu'un bateau de la Marine nationale vienne le chercher et le conduise chez nous", a encore indiqué M. Troadec.

Les enquêteurs avaient annoncé mercredi avoir retrouvé le châssis de la boîte noire mais sans le module mémoire, contenant les précieuses données du vol qui pourraient permettre d'expliquer la catastrophe. Le module s'était détaché du châssis sans doute au moment de l'impact sur l'eau.

Le BEA avait annoncé début avril avoir localisé le champ de débris de l'appareil avant de lancer la semaine dernière la phase de repêchage.

L'objectif est de repêcher la seconde boîte noire de l'Airbus A330, celle enregistrant les conversations dans le cockpit, avant que le bateau de la Marine ne reparte afin d'acheminer les deux enregistreurs en même temps.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires