"Un véritable carnage", "des scènes totalement surréalistes" : les premiers témoignages de l'attaque de Nice

15/07/16 à 11:28 - Mise à jour à 13:14

Source: Le Vif

Quelques minutes après la fin du feu d'artifice du 14 juillet, vers 23 heures, un camion a foncé dans la foule, faisant 84 morts. Les premiers témoignages des survivants émergent dans la presse locale et internationale.

"Un véritable carnage", "des scènes totalement surréalistes" : les premiers témoignages de l'attaque de Nice

© Reuters

"Le bruit d'un camion qui percutait les gens"

Sur le site Buzzfeed, Charlotte Robin, une étudiante en droit témoigne de ce qu'elle a vu "Cinq minutes après la fin (du feu d'artifice), il y a eu un bruit énorme... presque le bruit d'un train qui déraille, hyper métallique. Je me suis rendue compte que c'était le bruit d'un camion qui percutait les gens. On a entendu les cris des gens, et aussi des coups de feu. Les gens sautaient de la promenade pour aller sur la plage (c'est un saut de deux mètres de haut). C'était un mouvement de foule horrible, avec des gamins qui hurlaient, qui pleuraient."

Un autre témoin, interrogé par I-télé décrit lui aussi ce camion qui zigzaguait "on ne savait pas où il allait. (...) Le camion arrachait tout, les poteaux, les arbres. On n'a jamais vu ça de notre vie. Des gens se sont accrochés aux portes et ont essayé de l'arrêter."

"Un véritable carnage"

Nathalie, journaliste à France 24 et témoin de cette attaque parle quant à elle, d'un véritable carnage. " Les corps des victimes décédées sont à même le sol, recouverts d'un drap blanc. C'est un carnage que Nice n'avait encore jamais connu."

Odile, une restauratrice niçoise, raconte à BFM TV. "Il a foncé sur la foule comme si c'était un jeu de quilles, c'était horrible", explique la restauratrice du centre-ville. "Il y avait des coups de feu en même temps, mais apparemment, c'était la police qui tirait sur le chauffeur. On a accueilli des gens dans le restaurant pour les mettre à l'abri. Ce que je ne comprends pas, c'est comment un camion a pu arriver jusque dans ce périmètre. Normalement, tout était fermé jusque minuit."

"Personne ne comprend"

Les victimes de cette attaque sont gagnées par un même sentiment d'incompréhension. "Personne ne comprend." Un des premiers témoins interrogé par I-Télé, décrit une scène inimaginable "Le camion se faisait tirer dessus. Les gens couraient dans tous les sens, la panique, on ne comprend pas ce qui se passe. Personne ne comprend, ça tire, détonation, les gens qui tombent."

Samya, une serveuse qui travaille sur la plage, se confie à BFM TV " Je n'ai pas trop tout compris. J'étais en train de servir mes clients puis il y a eu des rafales de coups de feu. Et tout le monde s'est mis à courir et se cacher jusqu'à ce qu'on nous dise d'évacuer la plage. De loin j'ai pu voir les pompiers et la police qui encerclait un camion."

"Des scènes totalement surréalistes"

Un carnage, un bain de sang, des scènes de panique. Les témoins présents décrivent tous des scènes surréalistes. Christophe à BFM TV "Tout le monde était sur son téléphone pour appeler ses proches. Ce sont des scènes totalement surréalistes."

Les gens apportaient des draps, pour couvrir les corps "Ils prenaient les nappes blanches des tables des restaurants pour recouvrir les cadavres avant même l'arrivée des secours. C'est terrible." s'est confié Marc face à la caméra de la chaîne d'information française. Des bars et des boites de nuit ont été réquisitionnés pour les secours.

Nos partenaires