Un système de prostitution autour de Berlusconi ?

05/03/13 à 07:27 - Mise à jour à 07:27

Source: Le Vif

Le parquet de Milan a dénoncé lundi l'existence d'"un système de prostitution" dans l'entourage de Silvio Berlusconi au cours de son réquisitoire contre l'ex-chef du gouvernement, accusé de prostitution de mineure et abus de pouvoir dans le procès Rubygate.

Un système de prostitution  autour de Berlusconi ?

© AFP

"Ce n'était pas de la prostitution de rue mais un système beaucoup plus sophistiqué, qui n'en portait pas moins cependant atteinte à la dignité de la femme", a déclaré le procureur Antonio Sangermano. Selon le procureur, des proches de Silvio Berlusconi, poursuivis dans un autre procès, avaient mis sur pied "un système de prostitution complexe" dont Ruby, au coeur de ce scandale, était "partie intégrante". Le réquisitoire doit se terminer vendredi.

"Aujourd'hui nous avons eu affaire à un procès médiatique et non judiciaire (...) une reconstruction des événements hautement partisane", a commenté de son côté l'avocat du Cavaliere, Niccolo Ghedini. Plus tôt dans la journée, Annamaria Fiorillo, une magistrate qui était de permanence au tribunal des mineurs de Milan la nuit du 27 au 28 mai quand Ruby fut interpellée a témoigné, accablant la défense de Silvio Berlusconi. Elle affirme ainsi avoir insisté alors pour que la jeune fille soit transférée dans une communauté et non confiée à Nicole Minetti, une proche du Cavaliere, conseillère régionale en Lombardie et poursuivie aujourd'hui pour incitation à la prostitution.
Dans ce procès, qui a débuté en avril 2011, M. Berlusconi est accusé d'avoir rémunéré en 2010 une dizaine de prestations sexuelles d'une jeune Marocaine, Karima El Mahroug, surnommée "Ruby la voleuse de coeurs", mineure à l'époque, un délit puni par la prison en Italie.


En savoir plus sur:

Nos partenaires