Un paquet explosif désamorcé à la chancellerie allemande

02/11/10 à 19:16 - Mise à jour à 19:16

Source: Le Vif

Un paquet "destiné à faire des blessés" a été désamorcé mardi à la chancellerie à Berlin, a annoncé le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert.

Un paquet explosif désamorcé à la chancellerie allemande

© EPA

Le contenu du paquet, adressé à la chancelière Angela Merkel, était "au minimum destiné à blesser des gens", a-t-il ajouté. Interrogé sur la poudre noire qui selon des médias allemands était dans le paquet, il s'est contenté de dire que l'enquête continuait. Selon la presse, les artificiers ont désamorcé le paquet à l'aide d'un canon à eau.

"Lors des contrôles de routine du courrier a été découvert un petit paquet présentant des signes suspects indiquant la possibilité de la présence d'un explosif", avait auparavant indiqué M. Seibert dans un communiqué. Personne n'a été blessé, avait-il ajouté.

L'immeuble de la chancellerie, qui se trouve à quelques mètres du bureau qui a réceptionné la poste, n'a pas été évacué. La chancelière Angela Merkel était en visite officielle en Belgique. Selon plusieurs médias allemands, le colis piégé, de petite taille, portait comme adresse d'expéditeur celle du ministère grec de l'Economie à Athènes.

Le colis contenait de la poudre noire et un dispositif de mise à feu, selon le quotidien Tagesspiegel. Il avait été livré vers 13h00 locales par le groupe américain de messagerie United Parcel Services (UPS), selon le journal.

Lien probable avec les tentatives d'attentat en Grèce

Ce paquet explosif désamorcé est probablement lié à une série de tentatives d'attentats à Athènes, a annoncé le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière. "La situation aujourd'hui à la chancellerie s'inscrit dans ce cadre", a déclaré M. de Maizière à la presse. Selon M. de Maizière l'engin explosif était semblable à celui
expédié à l'ambassade de Suisse à Athènes. Il s'agit du "même type de construction", a ajouté le ministre. Le paquet a été expédié de Grèce il y a deux jours, a ajouté le ministre. Neuf colis piégés, adressés à différentes ambassades à Athènes et au président français Nicolas Sarkozy, ont été découverts lundi et mardi à Athènes, selon la police grecque.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires