Un journaliste turc condamné pour "insulte" à Erdogan

18/07/13 à 22:17 - Mise à jour à 22:17

Source: Le Vif

Un éditorialiste turc renommé, Ahmet Altan, a été condamné jeudi à près d'un an de prison, peine ensuite commuée en amende, pour "insulte" au Premier ministre Recep Tayyip Erdogan à la suite d'un article sur la mort de 34 civils Kurdes dans un raid de l'armée.

Un journaliste turc condamné pour "insulte" à Erdogan

© Reuters

Le tribunal correctionnel d'Istanbul a condamné M. Altan à 11 mois et 20 jours de prison pour "insulte par voie de presse" contre le chef de gouvernement islamo-conservateur, avant de commuer cette peine en une amende de 7.000 livres turques (2.800 euros), a rapporté l'agence de presse Dogan. Ahmet Altan, alors directeur de la rédaction du quotidien libéral Taraf, était poursuivi pour un commentaire publié en janvier 2012 dans son journal, dans lequel il critiquait l'attitude de M. Erdogan après la mort de 34 habitants kurdes du village d'Uludere, le mois précédent, dans un "ratage" de l'armée turque. L'aviation turque avait bombardé par erreur un groupe de contrebandiers originaires du village, pour la plupart des adolescents, qui rentraient d'Irak et que les militaires avaient pris pour une colonne de rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) tentant de pénétrer en Turquie. "Cet Etat que tu crois diriger bombarde ton peuple, sous tes ordres (...) Tu ne t'excuses même pas", avait interpellé M. Altan, accusant M. Erdogan de ne pas avoir "nettoyé" l'Etat turc du poison de la raison d'Etat et d'avoir succombé lui-même à ce poison, dont les premiers symptômes sont "les menaces, les mensonges, les détournements et les calomnies". Au pouvoir depuis plus de 10 ans, M. Erdogan a régulièrement recours à la justice contre les journalistes le critiquant. Des centaines de milliers de Turcs ont manifesté durant des semaines en juin, lui reprochant son autoritarisme et une volonté d'islamiser la société turque.

Nos partenaires