Un groupe d'extrême-gauche revendique un attentat contre le consulat américain à Istanbul

10/08/15 à 14:37 - Mise à jour à 14:35

Un groupe d'extrême gauche a revendiqué lundi l'attentat contre le consulat américain à Istanbul, et un responsable turc a accusé les séparatistes kurdes turcs d'une autre attaque contre un poste de police dans la même ville.

Un groupe d'extrême-gauche revendique un attentat contre le consulat américain à Istanbul

© Reuters

"L'attaque contre le consulat est liée au DHKP-C (Parti/Front révolutionnaire de libération du peuple", groupe radical ayant revendiqué en 2013 un attentat-suicide contre l'ambassade des Etats-Unis à Ankara qui avait provoqué la mort d'un agent de sécurité turc, a déclaré le responsable qui a requis l'anonymat.

Dans un communiqué sur son site web, ce groupe a revendiqué l'attaque et promis que "la lutte continuera jusqu'à ce que l'impérialisme et ses collaborateurs quittent notre pays et que chaque pouce de notre territoire soit libéré des bases américaines".

Le responsable turc a par ailleurs affirmé que le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan, séparatiste kurde) était responsable de l'attaque-suicide qui a visé dans la nuit une station de police du quartier de Sultanbeyli sur la rive asiatique du Bosphore à Istanbul. Dix personnes ont été blessées dont trois policiers, selon un communiqué du bureau du gouverneur.

Une bataille rangée a ensuite opposé les assaillants à la police toute la nuit. Outre le kamikaze, deux militants ont été tués dans les affrontements, selon le bureau du gouverneur.

Beyazit Ceken, chef du département des explosifs à la police, a été blessé dans les accrochages et est décédé à l'hôpital, a ajouté la même source.

Avec l'Afp

En savoir plus sur:

Nos partenaires