Un général belge à la tête de la mission UE de formation de l'armée centrafricaine

10/01/17 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Afp

Le général de brigade belge Herman Ruys prendra le 16 janvier la tête de la mission européenne de formation de l'armée centrafricaine (EUTM-RCA), a annoncé mardi le Conseil de l'UE.

Un général belge à la tête de la mission UE de formation de l'armée centrafricaine

© Belga

Cet officier, en poste à l'état-major du Corps européen (ou Eurocorps) à Strasbourg, dans le nord-est de la France, succèdera au général français Eric Hautecloque-Raysz, qui est le premier commandant de la mission de formation militaire de l'UE en République centrafricaine (EUTM RCA).

Le Conseil de l'UE a lancé cette mission le 16 juillet dernier. "Elle contribue à la définition de l'approche globale de l'UE et à la réforme du secteur de la sécurité dans le pays", toujours en proie à des violences largement causées par des rivalités ethniques, a précisé le Conseil dans un communiqué.

L'EUTM s'inscrit dans le prolongement d'une mission de conseil militaire de l'UE (EUMAM RCA). "Elle s'emploie à rendre les forces armées centrafricaines (FACa) modernes, efficaces, inclusives et démocratiquement responsables", souligne le texte.

La mission dispense des conseils stratégiques au ministère de la défense et à l'état-major général de la République centrafricaine, ainsi que des cours aux officiers et sous-officiers et des formations aux FACa. Installée à Bangui, la capitale de la Centrafrique, elle est pleinement opérationnelle depuis le 20 septembre, avec quelque 170 personnes provenant de douze pays - dont une dizaine de militaires belges.

La Centrafrique (4,5 millions d'habitants) peine à se relever d'une guerre civile déclenchée par le renversement en mars 2013 de l'ex-président François Bozizé par les rebelles Séléka demandant plus de justice sociale pour les 20% de musulmans.

Leur prise de pouvoir a entraîné une contre-offensive des milices anti-Balaka majoritairement chrétiennes. Les affrontements ont fait des milliers de morts, quelque 800.000 déplacés internes ou réfugiés au Tchad, au Cameroun et en RDC, avec un Etat, une administration, des forces armées et une économie en ruine.

Le général Ruys, dont le mandat à la tête de l'EUTM-RCA sera de six mois, est le second Belge à commander simultanément une telle mission européenne. Au Mali, c'est le général de brigade belge Peter Devogelaere qui dirige depuis le 19 décembre la mission de l'UE chargée de la formation de l'armée malienne (EUTM-Mali).

Nos partenaires