Un festin pour les singes de Lopburi, en Thaïlande

27/11/16 à 13:06 - Mise à jour à 13:06

Source: Afp

La localité thaïlandaise de Lopburi a servi un banquet cinq étoiles aux centaines de macaques qui l'habitent, déclenchant une ruée sur la pastèque, la banane et autres fruits du dragon.

Un festin pour les singes de Lopburi, en Thaïlande

© Reuters

Lopburi, ville du centre de la Thaïlande, offre un banquet à ses singes depuis la fin des années 1980, un geste en partie fondé sur la tradition des bonnes actions et la nécessité d'appâter les touristes.

Cette année, les singes ont eu droit à des fruits en pagaille, rapidement engloutis par des invités voraces à la grande joie de leurs cousins éloignés armés d'appareils photo.

La Thaïlande est à très grande majorité bouddhiste mais a assimilé depuis longtemps certaines traditions et rites hindous.

Les singes ont une place spéciale dans le coeur des Thaïlandais, grâce à l'héroïsme du dieu singe hindou Hanumal, qui aida Rama à secourir son épouse Sita des griffes d'un roi démon maléfique.

Le festival de Lopburi se déroule sur les ruines de Phra Prang Sam Yot, temple hindou de l'ère khmère vieux de 800 ans, l'un des sites les plus spectaculaires de la ville.

"C'est plutôt génial de voir autant de singes sauvages errer dans les rues", dit à l'AFP Amanda, une touriste américaine. "Ils mangeaient là, ils avaient l'embarras du choix, ils s'attaquaient les uns les autres et sautaient sur les gens".

Les singes de Lopburi sont connus pour n'avoir absolument aucune peur des hommes.

"Ces singes sont fous", dit Fang Xi, une commerciale de 36 ans venue de Chine. "Un singe essaie de me voler ma barrette à cheveux et refuse de descendre de mon épaule".

Bam, autre touriste chinois, s'exclame, des macaques sur la tête: "je trouve ça génial de voir le beau temps et les singes qui deviennent fous à cause de la nourriture... Et dieu merci, ils ne m'ont pas mordu".

Nos partenaires