Un feed truck pour lutter contre le gaspillage de nourriture

17/04/15 à 15:36 - Mise à jour à 15:35

Vous connaissiez le food truck, ce petit camion qui sillonne les rues pour vendre des repas ? Au Brésil, il existe désormais le feed truck. Il récupère la nourriture gaspillée par la population pour la donner aux sans-abris.

Un feed truck pour lutter contre le gaspillage de nourriture

Le Feed Truck circule pour sensibiliser à la gravité du gaspillage alimentaire. © iStockPhoto

Le premier Feed Truck circule dans les rues brésiliennes depuis quelques jours. Il a été créé à l'initiative de l'association 'Make Them Smile' en collaboration avec l'agence 'Africa'. L'objectif de l'opération est de sensibiliser au gaspillage alimentaire dans le monde et surtout de le réduire. La totalité de la nourriture récupérée est servie sous forme de repas cuisinés chauds aux personnes défavorisées. Les plats sont uniquement cuisinés à partir de nourriture gaspillée.

Le lien avec le food truck permet un rappel à la culture américaine, les États-Unis étant les plus gros gaspilleurs de nourriture avec 40 % des aliments disponibles jetés chaque année. Un choc des cultures qui devrait pousser certains à réagir. Pour l'instant le feed truck ne circule que dans les rues de Rio de Janeiro, mais d'autres devraient rapidement voir le jour dans différentes villes du pays d'après l'association.

Le gaspillage, fléau de société

Au Brésil, plus de quarante tonnes de nourriture sont jetées chaque jour alors que des dizaines de milliers de Brésiliens ne mangent pas à leur faim. Seize millions de personnes vivent d'ailleurs dans une extrême pauvreté, soit autant que la population des Pays-Bas.

À l'échelle mondiale, le bilan n'est guère meilleur. Chaque année, près de 1,3 milliard de tonnes de nourriture disparaissent, ce qui représente un tiers de la totalité des aliments produits sur la planète. La valeur estimée de ces pertes s'élèverait à 100 milliards de dollars annuels.

Parallèlement, 13 % de la population mondiale souffre de sous-alimentation. D'après une étude de la FAO, réutiliser un quart des pertes alimentaires mondiales suffirait pour nourrir les 870 millions de personnes qui meurent de faim.

En Belgique, les autorités commencent à agir pour lutter contre le gaspillage. Les supermarchés de certaines villes ont reçu l'interdiction de gaspiller et doivent redistribuer par exemple aux associations. Deux cent mille personnes bénéficient aujourd'hui de l'aide alimentaire dans le pays alors que dans le même temps, le gaspillage s'élève à 15 kg par personne et par an. L'équivalent de 3 repas par jour pour 30 000 personnes pendant un an.

Par Camille Ledun

Nos partenaires