Un documentaire sur la pollution captive des millions de Chinois

02/03/15 à 16:06 - Mise à jour à 16:03

Présenté à la presse ce 28 février, " Sous le dôme, enquête sur le brouillard chinois " attire le regard de millions d'habitants de l'Empire du Milieu. 1h43 d'informations, présentées par l'ex-journaliste vedette, Chai Jing. Un constat alarmant sur la pollution atmosphérique en Chine.

Un documentaire sur la pollution captive des millions de Chinois

Fin janvier 2015 à Shanghai © Reuters

À la manière des prédictions d'Al Gore sur le réchauffement climatique, Chai Jing s'attaque dans son documentaire à un sujet sensible en Chine : la pollution atmosphérique. Sorti ce week-end sur les réseaux sociaux, il crée déjà le buzz dans le pays en affichant des millions de vues.

Les images commencent sur un ton relativement personnel où la jeune femme explique qu'elle a dû quitter sa profession pour prendre en charge son bébé, atteint d'une tumeur bénigne. En allant donner naissance à sa fille aux États-Unis, Chai Jing avait attisé la colère d'individus qui la qualifiaient d'anti-patriotique, sans connaître les raisons du départ. Une fois de retour en Chine, il était temps pour la présentatrice d'élaborer ce documentaire afin de conscientiser les foules. Pour son pays, mais également pour sa fille, cette recherche journalistique était "un combat personnel."

Un documentaire qui dérange ?

L'investigation, menée et auto-financée par Chai Jing, s'interroge sur les conséquences néfastes de la pollution, mais également sur le rôle de l'État. Elle dénonce, à coup de graphiques, entretiens scientifiques et vidéos, le laxisme des gouvernements locaux, la non-application des lois environnementales ou encore la dépendance au charbon.

Le nouveau ministre de l'Environnement, Chen Jining, se réjouit déjà de cette diffusion. Après avoir visionné le documentaire, il a félicité Chai Jing, espérant que cette investigation " encouragera les individus à agir pour améliorer la qualité de l'air."

Malgré le succès rencontré, "Sous le dôme" pourrait cependant se confronter à une interdiction de l'État au vu des révélations diffusées dans le reportage. Entre critiques du succès de la jeune femme et louanges à l'égard de sa recherche, le documentaire aura en tout cas suscité le débat national en Chine. "(Il) est au centre des discussions en Chine, entre amis dans le monde réel autant que sur les réseaux sociaux, ainsi qu'en tête des sites d'information" a reporté le correspondant du Monde.

En savoir plus sur:

Nos partenaires