Un des kamikazes impliqués dans l'attaque de l'EI à Ramadi (Irak) est belge

11/03/15 à 18:01 - Mise à jour à 18:00

Source: Belga

Le groupe Etat islamique (EI) a mené mercredi une attaque coordonnée dans la ville irakienne de Ramadi (ouest), avec sept attentats suicides à la voiture piégée, a annoncé la police.

Un des kamikazes impliqués dans l'attaque de l'EI à Ramadi (Irak) est belge

© Belga

Un Belge, un Syrien et un djihadiste originaire du Caucase faisaient partie des kamikazes, selon des informations diffusées par des comptes pro-EI sur les réseaux sociaux. Au moins dix personnes ont été tuées et trente blessées, selon les premiers bilans de la police et de sources hospitalières.

"Vers 07h00 (05h00 en Belgique), l'EI a lancé sept attentats suicides dans les quartiers de Hawz, Malaab, Toi, Albou Faraj et Albou Eitha", selon l'officier de police Moustafa Samir, qui a précisé que les kamikazes conduisaient des véhicules américains blindés Humvees.

Ramadi, chef-lieu de la province stratégique d'Al-Anbar, a été l'une des bases de l'offensive en Irak des djihadistes, qui y sont entrés il y a plus d'un an, bien avant leur avancée fulgurante en juin.

Depuis des mois, les forces irakiennes tentent de les en déloger, mais n'y sont pas complètement parvenues et elles sont régulièrement cibles d'attaques. Selon des responsables de la police, des heurts ont éclaté après les attentats suicides, et des mortiers ont été tirés sur le bâtiment du conseil provincial.

"Les faits se sont déroulés dans une zone de guerre, dans un pays où aucun service diplomatique belge n'est actif", a commenté un porte-parole des Affaires étrangères mercredi. "Il nous est donc impossible de confirmer cette information."

En savoir plus sur:

Nos partenaires