Un bus de touristes pris en otage à Manille

23/08/10 à 08:26 - Mise à jour à 08:26

Source: Le Vif

L'homme armé, qui retient encore 16 personnes dans un autocar à Manille, a affirmé sur une chaîne de radio avoir tiré sur deux Hongkongais, alors que des coups de feu étaient entendus à proximité du véhicule, selon un journaliste de l'AFP. Il avait menacé lundi soir de les tuer si les forces de police s'approchent, selon une station de radio sur laquelle il s'est exprimé.

Un bus de touristes pris en otage à Manille

© Reuters

"Je vois des policiers des forces spéciales arriver. Je sais qu'ils vont me tuer. Ils feraient mieux de tous partir car, à tout moment, je peux faire la même chose ici", a menacé le preneur d'otages sur
Radio Mindanao Network.

C'est la première fois que l'homme armé, un ancien officier renvoyé en 2008 de la police, s'exprime publiquement depuis le début de la prise d'otages lundi matin.

Une vingtaine de touristes hongkongais ont été pris en otages quand l'ancien policier, armé d'un fusil d'assaut M16, est monté à bord de leur autocar garé près d'un parc.

Au fil de la journée, l'homme, qui exige de récupérer son emploi et de parler à la presse, a libéré sept touristes, dont un homme âgé et trois enfants, ainsi que deux Philippins.

Le bus était garé près d'un parc quand l'auteur de la prise d'otages, identifié comme Rolando Mendoza, ancien inspecteur de police, est monté, a précisé le chef de la police. "Il est armé d'un fusil d'assaut M-16", a-t-il ajouté. Il a précisé que M. Mendoza avait été renvoyé en 2008 de la police après avoir été accusé de vol, d'extorsion et d'infractions liées à la drogue.

Le porte-parole de la police nationale, le commissaire Agrimero Cruz, a indiqué que 22 otages figuraient parmi les passagers du bus, sans pouvoir préciser ni leur âge ni leur sexe. Le bus a été isolé et des commandos de la police ont été déployés dans la zone, selon M. Cruz. Des images télévisées montraient le bus garé devant une tribune du Rizal Park, un endroit prisé des touristes au coeur de Manille.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires