Ukraine: UE et Londres ont commis des erreurs "catastrophiques"

20/02/15 à 06:37 - Mise à jour à 07:39

Source: Belga

L'Union européenne et la Grande-Bretagne ont fait des erreurs "catastrophiques" dans leur gestion de la crise ukrainienne, dans laquelle elles sont entrées "comme des somnambules", déclare un rapport accablant d'une commission parlementaire britannique publié vendredi. Et ce alors que les Etats-Unis accusent les séparatistes et la Russie de bafouer le cessez-le-feu.

Ukraine: UE et Londres ont commis des erreurs "catastrophiques"

Tranchée pro russe dans l'est de l'Ukraine. © Belga

Ces critiques de la commission des affaires européennes de la Chambre des Lords interviennent alors qu'un cessez-le-feu entre les forces de Kiev et les insurgés de l'est de l'Ukraine est menacé par de nombreuses violations. La commission parlementaire estime que "l'UE, et par voie de conséquence le Royaume-Uni, sont entrés comme des somnambules dans cette crise", a déclaré Christopher Tugendhat, le président de cette commission. "L'absence d'une capacité analytique robuste, au Royaume-Uni et dans l'ensemble de l'UE, a conduit à une erreur d'interprétation catastrophique de l'atmosphère dans la période précédant la crise", a-t-il dit. Selon le rapport, la relation entre l'UE et Moscou a longtemps été basée sur un "postulat optimiste" selon lequel la Russie était engagée sur un chemin menant à plus de démocratie. Selon la commission, le déclin de l'expertise sur les questions relatives à la Russie au sein du ministère des Affaires étrangères britannique et chez ses homologues européens a fait obstacle à la formulation d'une "réponse faisant autorité". Ce rapport de la commission est le dernier coup porté à l'administration de David Cameron sur cette question, après que sa politique étrangère a été jugée "non pertinente" par un ancien commandant britannique de l'Otan, le général Richard Shirreff. M. Cameron a prévenu cette semaine que les sanctions pesant sur la Russie pourraient durer "de nombreuses années" si son attitude ne changeait pas.

Les Etats-Unis accusent les séparatistes et la Russie de bafouer le cessez-le-feu

Les Etats-Unis ont accusé jeudi les rebelles dans l'Est de l'Ukraine et la Russie de "bafouer" le cessez-le-feu en l'ayant violé "plus de 250 fois" depuis qu'il est entré en vigueur le 15 février.

Le département d'Etat a "condamné la poursuite des attaques par des séparatistes soutenus par la Russie à et autour de Debaltseve, Marioupol et ailleurs dans l'Est de l'Ukraine, en violation du cessez-le-feu et en faisant fi des accords Minsk" paraphés en septembre et le 12 février. Avant cette nouvelle admonestation des Etats-Unis, François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine et Petro Porochenko avaient appelé jeudi à poursuivre la mise en oeuvre des accords de Minsk malgré les ruptures du cessez-le-feu dans l'Est rebelle ukrainien, notamment à Debaltseve abandonnée par l'armée de Kiev au prix de lourdes pertes. La porte-parole de la diplomatie américaine Jennifer Psaki a repris à son compte "les informations du gouvernement ukrainien qui a fait état de plus de 250 violations du cessez-le-feu par des séparatistes appuyés par la Russie depuis qu'il a pris effet le 15 février". "Si la Russie et les séparatistes qu'elle soutient continuent de bafouer les accords qu'ils ont signés, il y aura un prix à payer et un isolement supplémentaires", a mis en garde Mme Psaki, répétant la rhétorique développée depuis des mois par Washington. Le département d'Etat a une nouvelle fois réclamé aux rebelles et à Moscou "la fin immédiate des attaques, le retrait des armes lourdes et l'arrêt de l'afflux de combattants et de matériel de Russie vers l'Ukraine".

En savoir plus sur:

Nos partenaires