Ukraine: que retenir de ce week end de révolte?

09/12/13 à 07:03 - Mise à jour à 07:03

Source: Le Vif

La crise se poursuit en Ukraine. A Kiev, dimanche, des centaines de milliers d'opposants pro-européens ont manifesté et réclamé le départ du président Ianoukovitch. Symbole fort, une statue de Lénine a été déboulonnée.

Ukraine: que retenir de ce week end de révolte?

La statue du fondateur de l'état soviétique Vladimir Lénine renversée par les manifestants, Kiev, le 8 décembre 2013 © Reuters

Nouvelle démonstration de force. Plusieurs centaines de milliers d'opposants pro-européens ont réclamé ce dimanche dans le centre de Kiev le départ du président Viktor Ianoukovitch, accusé de "vendre" l'Ukraine à la Russie.

"A terre, vermine communiste!"

Dans un acte de défi envers Moscou, une trentaine de manifestants a renversé une statue du leader de la révolution de 1917 Vladimir Lénine située également dans le centre et servant de point de rassemblement aux communistes locaux.

Une trentaine de personnes masquées ont entouré la statue d'une corde au niveau du cou et fixé cette corde à des arbres voisins, entraînant la chute du monument au bout d'une dizaines de minutes aux cris de "A terre, vermine communiste!", selon le photographe de l'AFP.

Une enquête pour tentative de "prise du pouvoir"

Dans le même temps, les services spéciaux ukrainiens (SBU) ont annoncé l'ouverture d'une enquête pour tentative de "prise de pouvoir" suite "aux agissements illégaux de certains hommes politiques" non désignés.

L'enquête, ouverte contre X, porte sur "des actes illégaux visant à une prise du pouvoir", a déclaré à l'AFP une porte-parole du Service de Sécurité (SBU), Lada Safonovoa.

De tels actes sont passibles d'une peine allant jusqu'à dix ans de prison.

Une mission de conciliation

Pour tenter de remédier à cette crise, sans précédent depuis 2004, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le président ukrainien Viktor Ianoukovitch sont convenus d'une mission de conciliation de la représentante de la diplomatie de l'UE Catherine Ashton à Kiev la semaine prochaine, a annoncé l'exécutif bruxellois dans un communiqué.

"Le principe de la mission de Mme Catherine Ashton est acquis, mais la date n'est pas encore arrêtée. Le déplacement devrait se faire dans le milieu de la semaine. Mais tout est très mouvant", a confié à l'AFP une source proche du dossier.

Nos partenaires